« Notre amitié est fondée sur la surenchère comique »

Recueilli par Anne Kerloc'h

— 

Interview d'Olivia Côte et Judith Siboni, actrices et comédiennes...

Dans la saison 2 de « Vous les femmes », votre programme court, vous allez encore plus loin dans l'humour !

O. C. : Une de nos amies nous a dit un truc très juste: l'amitié entre Judith et moi est fondée sur une surenchère d'effets comiques. On se connaît depuis vingt ans, alors il faut aller de plus en plus loin pour se surprendre, faire rire l'autre. Or, ce projet, c'est un truc pour être et rire ensemble... Et puis, comme avec la saison 1, on a pu être dans la transgression sans tomber dans la vulgarité ou la provoc fastoche, on s'est sans doute dit inconsciemment qu'on pouvait aller plus loin.

A ce rythme, la saison 3 va être interdite aux moins de 12 ans...

O. C. et J. S. : C'est ça ! (Rires)

Laquelle des deux fait le mieux les grimaces ?

O. C. et J. S. : Les deux. Mais on n'a pas du tout les mêmes. Judith fait un petit dragonnet avec des yeux horribles, Olivia c'est un grand chameau mou.

Pour les danses idiotes, léger avantage à Olivia...

O. C. : Ah, là, vous parlez de la «danse de la chatte»! On l'a inventée il y a cinq-six ans. Nos amis adorent. L'idée, c'est d'avoir le regard le plus vide et le plus torve possible. Et il y a aussi un sketch où l'on invente une nouvelle tecktonik.

Comment se passe l'écriture des sketchs ?

J. S. : On écrit vraiment à deux. Certains sketchs sont écrits par l'une dans son coin, mais l'autre en rajoute toujours une couche.

Nouveauté dans la saison 2, les mères apparaissent...

O. C. et J. S. : On aurait aimé qu'il y en ait pléthore, mais on a manqué de temps. En fait, on a des mères géniales, mais gratinées. S'il y a une saison 3, on aimerait parler des pères... Sinon, il faudrait plus de chutes gratuites, de gens qui tombent. Et Zinédine Zidane en guest ! Pour la saison 2, on a eu Julien Clerc, pour la prochaine, on veut Zidane. Et c'est pas une blague.