Barack Obama: L'ancien président des Etats-Unis bientôt producteur d'émissions pour Netflix?

RECONVERSION Les négociations seraient déjà bien avancées au sujet de ces éventuels programmes dont on ne sait encore rien, à part qu’ils ne serviraient pas d’espace d’expression politique au couple Obama…

20 Minutes avec agence

— 

Barack et Michelle Obama seraient en négociation avec Netflix pour produire des émissions.
Barack et Michelle Obama seraient en négociation avec Netflix pour produire des émissions. — SIPANY/SIPA

Barack et Michelle Obama seraient actuellement en discussion avec Netflix pour produire des émissions pour la plateforme de diffusions de vidéos. Aucune information sur la quantité ou la nature précise des contenus concernés n’a été communiquée.

On ne sait rien non plus des sommes que toucherait l’ex-président des Etats-Unis aux 101 millions de followers sur Twitter, associé pour l’occasion à son épouse.

« Des histoires inspirantes »

Les programmes exclusifs créés par les Obama auraient cependant pour objectif de mettre « en avant des histoires inspirantes », a rapporté le New York Times en révélant l’information ce jeudi.

>> A lire aussi : Etats-Unis: Les mémoires de Michelle Obama sortiront le 13 novembre

L’importance de la valeur ajoutée potentielle que l’ancien couple présidentiel pourrait apporter à des émissions n’a échappé à aucun grand acteur du secteur. Ainsi, Amazon et Apple auraient également contacté Barack Obama afin d’évoquer une potentielle collaboration.

Un grand espace de communication

Malgré le contexte politique et les vives critiques que les médias conservateurs adressent régulièrement aux démocrates, les programmes concernés ne devraient pas servir à Michelle et Barack Obama pour répondre à leurs détracteurs. C’est ce qu’ont indiqué au quotidien américain des sources proches des négociations, qui seraient déjà bien avancées.

>> A lire aussi : Netflix: La plateforme prévoit de mettre en ligne 700 contenus originaux cette année

Reste que le portail aux 118 millions d’abonnés dans le monde offrirait aux anciens occupants de la Maison Blanche « une méthode sans filtre de communication avec le public ».