L'ancienne ministre de la Culture, Aurelie Filippetti, sur le plateau du «Grand Jury» de RTL le 19 mars 2017.
L'ancienne ministre de la Culture, Aurelie Filippetti, sur le plateau du «Grand Jury» de RTL le 19 mars 2017. — RTL-BUKAJLO/RTL/SIPA

PATATRAS

Le Média :Plusieurs soutiens, dont Aurélie Filippetti et François Morel, se désolidarisent

Après l’éviction d’Aude Rossigneux et le départ de Noël Mamère, onze soutiens du Média déclarent qu’ils refusent de cautionner la ligne de la Webtélé proche des «insoumis»….

Onze soutiens du Média se désolidarisent du pure player fondé le 15 janvier par Sophia Chikirou, Sébastien Vilgrain, Henri Poulain et Gérard Miller, des proches de Jean-Luc Mélenchon. Dans un texte transmis au journal Le Monde, onze personnalités déclarent ce vendredi qu’elles refusent désormais de cautionner la ligne éditoriale de la webtélé.

A l’automne 2017, ils avaient signé le « manifeste » appelant la naissance d’un « nouveau média citoyen », « humaniste et antiraciste, féministe, écologiste et progressiste ».

Un désaccord sur le fond et sur la forme

« Aujourd’hui, Le Média ne répond plus, à nos yeux, à la promesse initiale, ni sur le fond ni sur la forme. Nous ne pouvons plus le soutenir », écrivent l’ancienne ministre de la culture Aurélie Filippetti, l’avocat Antoine Comte, l’écrivain Gérard Mordillat, le médecin urgentiste Patrick Pelloux, les comédiens  François Morel et Judith Chemla, les journalistes Cécile Amar, de L’Obs, et Edouard Perrin, de Cash investigation, les musiciens Giovanni Mirabassi et Médéric Collignon.

Ils emboîtent le pas à Noël Mamère, qui a claqué la porte de Le Média, à la suite de l’annonce du limogeage d’Aude Rossigneux, un des piliers de la rédaction, le 19 février et du traitement très décrié d’un sujet sur la Syrie, diffusé le 23 février. L’ancien député écologiste de la Gironde a aussi signé le texte et fait savoir qu’il « ne [remettrait] plus les pieds dans cette chaîne de télévision ».