VIDEO. Mathieu Gallet, futur ex-PDG de Radio France, va «chercher du boulot comme beaucoup de Français»

AUDIOVISUEL PUBLIC Révoqué par le CSA, le jeune dirigeant laissera son poste à la Maison ronde le 1er mars…

F.R.

— 

Mathieu Gallet, en août 2015.
Mathieu Gallet, en août 2015. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le 1er mars, Mathieu Gallet quittera son fauteuil de PDG de Radio France. Le 31 janvier, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) l’a ainsi révoqué après qu’il a été condamné à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d’amende pour favoritisme alors qu’il était à la tête de l’Institut national de l’audiovisuel (INA). « C’est une décision que je trouve contestable juridiquement », a-t-il déclaré ce jeudi matin au micro de France Inter (station du groupe Radio France).

Mathieu Galet a par ailleurs confié qu’il ressentait « beaucoup d’émotion » à l’idée de laisser son poste dans « cette maison qu'[il] a aimée ». Et cela « quatorze mois avant la date prévue ».

« Mes parents étaient inquiets pour moi »

Le futur ex-dirigeant va d’abord prendre quelques jours de vacances avant de « chercher du boulot comme beaucoup de Français. C’est ce que j’ai dit à mes parents qui étaient inquiets pour moi : "Vous savez, des gens qui se font virer, il y en a tous les jours et pas forcément dans les mêmes conditions que moi, donc je ne vais pas me plaindre." », a-t-il ajouté.

Jean-Luc Vergne, 69 ans, doyen des administrateurs de Radio France assurera l’intérim à la tête du groupe public le temps que le CSA nomme la personne qui succédera à Mathieu Gallet.