Lyon: Après l'«incident Wauquiez», les salariés de France 3 Rhône-Alpes adoptent une motion de défiance contre leur direction

MEDIAS La direction régionale de la chaîne de télévision avait suspendu en Auvergne-Rhône-Alpes, une série de reportages consacrés à Laurent Wauquiez, qu’elle jugeait « disproportionnés » avant de reprogrammer les épisodes censurés, le surlendemain…

Caroline Girardon

— 

Laurent Wauquiez, président Les Républicains de la région Auvergne-Rhône Alpes, le 4 mai 2017 à Draveil
Laurent Wauquiez, président Les Républicains de la région Auvergne-Rhône Alpes, le 4 mai 2017 à Draveil — Jacques Witt/SIPA

« Le mal est fait ». Blessés, les journalistes de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes n’ont pas pardonné. Le sentiment d’avoir été désavoués publiquement est toujours là. La confiance est rompue. Vendredi soir, ils ont adopté une motion de défiance à l’encontre du directeur régional de la chaîne de télévision et de leur rédacteur en chef.

>> A lire aussi : VIDEO. Lyon: France 3 déprogramme des reportages sur Wauquiez, la rédaction dénonce une pression politique

Ces derniers avaient pourtant confirmé que les reportages consacrés à Laurent Wauquiez, déprogrammés deux jours avant, seraient finalement remis à l’antenne. « Cette décision ne change rien au fond. Le travail de toute une équipe a été bafoué et l’image de la chaîne écornée. C’est toute notre crédibilité qui est désormais entachée », réagit Myriam Figureau, déléguée SNJ.

Une motion adoptée par 93 % des votants

Vendredi, les journalistes de la rédaction devaient se prononcer sur la question suivante : « Faites-vous encore confiance à André Faucon et à Laurent Mazurier pour défendre l’indépendance et la qualité de l’information à France 3 Rhône-Alpes » ? 46 sur 61 ont pris part au vote. 43 ont répondu « non ».

A l’origine du conflit : une enquête réalisée en novembre par des journalistes de la rédaction, qui entendaient dresser le bilan de Laurent Wauquiez, à la tête de la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes depuis deux ans et demi, et « vérifier les chiffres annoncés ». Un sujet validé par la direction. La série devait se décliner en cinq épisodes, diffusés dans les journaux locaux à midi et 19h.

>> A lire aussi : France 3 reprend finalement la diffusion des reportages sur Wauquiez, interrompue dans la semaine

« Dysfonctionnements récurrents »

Mercredi, les deux derniers volets ont été subitement suspendus, le rédacteur en chef arguant dans un mail qu’il trouvait le début du feuilleton « déséquilibré », et que tous les points de vue n’étaient pas respectés. Pression politique ? C’est ce que pense une partie de la rédaction, persuadée que Laurent Wauquiez a passé une soufflante à la direction. Et qu’il a conditionné sa participation à l’émission politique de dimanche, à la suspension de la suite de la série. Ce que dément fermement la Région.

« Cet incident est également l’aboutissement de dysfonctionnement récurrents et d’un climat de défiance qui règne depuis plusieurs mois entre la direction régionale et la rédaction », concluent les journalistes. La crise semble profonde.