«Pékin Express» bien engagé sur les routes des tribunaux

MEDIA «J'ai déjà en main plusieurs dossiers “Pékin Express”.» Jérémie Assous, avocat spécialiste de la téléréalité, est l'homme qui fait trembler M6...

Raphaëlle Baillot

— 

«J’ai déjà en main plusieurs dossiers “Pékin Express”.» Jérémie Assous, avocat spécialiste de la téléréalité, est l’homme qui fait trembler M6. Après la publication mercredi d’un article du «Canard enchaîné» sur des soupçons de triche au sein du jeu, au moins cinq ex-participants l’ont appelé.

Il y a un mois, il a fait condamner TF1 et sa filiale Glem à indemniser des candidats de «L’île de la tentation». «Comme eux, je veux obtenir que mon contrat soit requalifié en contrat de travail, explique Guillaume de Bejarry, aventurier de «Pékin» de 2007 et nouveau client de Me Assous. «Sur certains dossiers, nous pourrons même attaquer au pénal, à partir du moment où l’on a la preuve que des candidats ont été lésés», poursuit l’avocat.

De son côté, M6 peaufine délicatement la riposte judiciaire. Contrairement à ses dires de la semaine dernière, elle n’a pas assigné en diffamation les deux anciens des équipes de «Pékin» qui ont vendu la mèche au Canard. «Tout est encore flou, cela suit son cours», souligne la chaîne.