Sans titre 217512

Service médias - ©2008 20 minutes

— 

Encore une élection... et un drôle de défi pour les médias. A savoir : couvrir un scrutin qui touche 36 000 communes, mais en évitant la monotonie. Et expliquer les enjeux quand les compétences des maires restent floues pour beaucoup d'électeurs. A côté, le bon vieux duel présidentiel était de la gnognotte à côté. Et comme si ça ne suffisait pas, « depuis 2007 et l'omniprésence de Sarkozy, les gens sont saturés de politique », note Jean-Luc Evin, rédacteur en chef de Ouest-France. Trucs et astuces d'une municipale médiatiquement réussie.

Terrain, mon ami

Trois camions avec caméra et six journalistes ont sillonné 60 villes de l'Ouest, pour le « vidéotour », présentation d'environ 200 candidats sur ouest-france.fr. Pour les médias nationaux, impossible d'être exhaustif. Alors, on innove. Ambiance coq du village pour la matinale de France Inter, délocalisée le 22 février dans la salle des fêtes de La Ferrière-aux-Etangs, au coeur de l'Orne. France Info, en plus des décrochages, a choisi de découvrir des villes en compagnie de people, comme Toulouse avec le rugbyman Vincent Clerc. Chez Europe 1, chaque vendredi, des journalistes ont squatté les studios d'une télé locale.

Décalé, ça plaît

Quand le public est un peu rétif à entendre causer taxe foncière et Sivom, il s'agit de jouer l'insolite. Après avoir lancé son « Municipales Tour » sur le principe d'une tournée Rock, Le Mouv' continue avec « des sujets décalés : la plus jeune candidate à Florac, un SDF candidat dans le 6e à Paris, la liste « Paris Hilton » », note Vincent Rodriguez, rédac' chef adjoint de la radio des djeuns'.

Le local, c'est national

Hervé Brusini, directeur de l'information de France 3, note : « lors des décrochages régionaux, on a senti l'importance des questions nationales ». A Europe 1, on joue aussi la transversalité. « Parler de tramway à Bordeaux, ça résonne pour le strasbourgeois qui utilise aussi ce type de transport », estime Jérôme Dorville, directeur adjoint de la rédaction. Et quand on n'est pas une chaîne d'info, comme France 5, on programme un docu qui fait le lien avec le national. A l'assaut de Paris, de Serge Moati détaille « A Paris, on est proche du pouvoir central. Entre l'Elysée et l'hôtel de Ville, un kilomètre à vol d'oiseau. Du coup, je parle de l'état de la droite, de la vie politique en général ». Tournez local, pensez global !