Adios Candilis, hello Béraud à TF1

A. K. - ©2008 20 minutes

— 

Démission d'un Monsieur Fiction. Hier, Europe 1 annonçait que Takis Candilis, directeur général adjoint de TF1, s'en allait chez Lagardère. Un départ de plus. De quoi opérer de savants glisser-déplacer dans l'organigramme. Lau­rent Storch, directeur des acquisitions (Monsieur Achat de séries !) est promu directeur des programmes. Il est rejoint par André Béraud, un producteur venu du Qué­bec pour donner un coup de frais à la fiction.

La saga Candilis à TF1 aura duré neuf ans. Contrôlant de manière serrée le travail des auteurs et réalisateurs, Candilis était responsable de la production d'une centaine de fictions par an et comptait autant d'inconditionnels que de ­détrac­teurs. Tito Topin, scénariste de « Navarro », explique : « C'était le maître de la clonerie ! Son manque d'imagination a nui à la fiction française. » Candilis, c'était la saga servie avec sa sauce de romantisme, des séries classiques, et l'échec de « L'hôpital », à l'automne dernier. Une époque.