Sulfureux sans être paparazzé, mais comment fait Johnny ?

Raphaëlle Baillot - ©2008 20 minutes

— 

Johnny bon papa, bon ami, bon mari... Ce soir à 22 h 50, c'est encore une image lisse de l'icône que donne M6 dans « Le meilleur de Johnny Hallyday ». Une habitude des médias : hormis une vieille une de Voici où il sortait de boîte avec un coup dans le nez, il y a si peu d'images sulfureuses de Johnny que l'idole des jeunes se muerait presque en enfant de choeur.

Pourtant, comme en témoignait récemment le livre d'Ariane Chemin et Judith Perrignon La Nuit du Fou­quet's, Johnny mène toujours une vie rock'n'roll : n'était-il pas très ivre le soir de l'élection du Président ? Il y a dix ans, il a, lui-même, confié au Monde ne jamais avoir fait taire la poudre : « J'en prends pour travailler, relancer la machine. » Johnny a un secret pour con­trôler son image : voilà onze ans que son pote Daniel An­geli, célèbre photographe, a l'exclusivité de ses photos. « Comme Daniel est hyper respecté dans le milieu, personne n'a envie de l'emmerder à sortir d'autres images de Johnny, explique Pascal Rostain, autre paparazzi. Et les magazines ne publieraient pas forcément, car les lecteurs ne veulent pas que Johnny tombe de son piédestal. »