Dans une chronique, Nicolas Bedos s’interroge sur #balancetonporc et les «dérives liberticides»

INTERROGATIONS Le dramaturge et cinéaste a réagi à la vague #balancetonporc sur le HuffPost...

L.B.

— 

Nicolas Bedos en novembre 2013.
Nicolas Bedos en novembre 2013. — BALTEL/SIPA/SIPA

Nicolas Bedos a pris la plume dans le HuffPost jeudi. Le dramaturge et cinéaste a réagi à la vague #balancetonporc et aux « dérives liberticides » qui lui sont liées dans une chronique intitulée : « "Un seul nom me suffira", quand la libération de la parole vire à la guerre des sexes ».

Après avoir salué l’élan formidable provoqué par l’affaire Weinstein, il raconte avoir reçu un message d’une journaliste qui lui demandait des « informations croustillantes concernant des agressions sexuelles commises dans le show business » - ce qu’il n’avait pas en magasin -, et s’est étonné de l’insistance de son interlocutrice, « cette façon de tout mélanger avec une gourmandise obscène, prenant le risque de discréditer un combat salutaire et d’offenser les vraies victimes ».

>> A lire aussi : Mais qu'est-il arrivé à Catherine Deneuve l'actrice rebelle?

« Va-t-on judiciariser la nullité et la connerie ? »

« Sommes-nous prêts à salir l’honneur de gens dont le seul tort serait d’être pathétiques ? Va-t-on judiciariser la nullité et la connerie ? Dans votre boîte à "porcs" célèbres, sautant à pieds joints sur le traumatisme des victimes, pourquoi n’iriez-vous pas jusqu’à dénoncer les infidèles notoires (l’infidélité n’est-elle pas ressentie par la personne trompée comme un profond traumatisme) ? », s’interroge-t-il dans ce long texte avant de revenir sur la définition de la liberté.

« Un monde libre, c’est AUSSI un monde où on aurait le droit d’exprimer publiquement ses craintes quant aux dérives liberticides que semblent autoriser les combats de société ». Il revient ainsi sur le cas Kevin Spacey, la polémique sur la rétrospective Polanski à la cinémathèque et les attaques contre les positions de Catherine Deneuve.

>> A lire aussi : L’œuvre de Roman Polanski​ a-t-elle droit aux honneurs?

« Va-t-on interdire une expo sur Jean Genet »

« Va-t-on interdire une expo sur Jean Genet, accusé de pédophilie et de vol ? Va-t-on nier le tournant littéraire que marqua Le festin nu de William Burroughs ou le Voyage au bout de la nuit de Céline, sachant que l’un tua sa femme d’une balle de revolver et que l’autre collabora à un régime génocidaire ? » Si son point de vue ne suit pas le mouvement, il a le mérite d’ouvrir le débat.