Carton relaxé pour ses « groupies »

A. K. - ©2008 20 minutes

— 

Les « groupies » de la socialiste. Non, ceci n'est pas de la diffamation. La justice a relaxé jeudi Daniel Carton, journaliste et auteur d'Une campagne off, livre dans lequel trois consoeurs étaient qualifiées de « groupies » de Ségolène Royal. « J'expri-mais une critique devant leur peu de distance, autant qu'une critique du journalisme embarqué : en fréquentant pendant des mois un politique, on est dans la proximité », explique l'intéressé. La profession l'a soutenu... avec discrétion. Si les coups de fil de félicitations ont salué sa relaxe, par un effet de « confraternité étouffante », à l'audience, seuls deux journalistes français et un confrère italien sont venus témoigner en sa faveur.