La Une des «Inrocks» sur Bertrand Cantat provoque un tollé

POLEMIQUE Marlène Schiappa reproche notamment au magazine de faire la promotion «de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poing»…

C.W.

— 

La Une des «Inrocks» consacrée à Bertrand Cantat ce mercredi
La Une des «Inrocks» consacrée à Bertrand Cantat ce mercredi — Capture d'écran Twitter Les Inrocks

Un choix éditorial qui pose question. Ce mercredi, la Une des Inrocks suscite de vives réactions : on y découvre le portrait de Bertrand Cantat, avec pour titre, « Cantat, en son nom ». Une couverture très vite dénoncée par des féministes et des personnalités politiques telles que Marlène Schiappa, qui reproche au magazine de promouvoir un assassin, condamné il y a treize ans pour le meurtre de Marie Trintignant.

« Honte à ce magazine »

« Et au nom de quoi devons-nous supporter la promo de celui qui a assassiné Marie Trintignant à coups de poing ? », s’est indignée la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes.

L’ancienne ministre des Familles Laurence Rossignol a quant à elle pointé du doigt le fait que la Une du magazine cumule le portrait de Bertrand Cantat et le nom du rappeur Orelsan, auteur de « je vais te marie-trintigner » dans l’une de ses chansons.

De son côté, Mathieu Kassovitz a dénoncé la provocation du magazine.

Enfin, Nadia Daam, journaliste et féministe, a réalisé un montage, en insérant sous le portrait du chanteur, le rapport de l’autopsie du corps de Marie-Trintignant.

Contrairement aux personnalités qui ont pris position sur la Une des Inrocks, vous estimez que la presse culturelle a le droit de mettre Bertrand Cantat en Une, et vous restez fan du chanteur malgré son passé judiciaire ? Expliquez-nous pourquoi dans les commentaires ci-dessous ou bien envoyez-nous un mail à contribution@20minutes.fr