VIDEO. Son bébé se met à pleurer, le journaliste Henry de Laguérie interrompt son duplex

VIDEOBOMB Le journaliste était en duplex de Barcelone quand sa fille a débarqué en larmes devant la caméra...

A.L.

— 

Le journaliste a du interrompre son duplex.
Le journaliste a du interrompre son duplex. — Capture d'écran

La nuit dernière, le journaliste français Henry de Laguérie, était en duplex avec la chaîne Radio Canada. Alors que le correspondant faisait part de son expertise au sujet des arrestations qui ont eu lieu en Catalogne à la suite des manifestations contre le référendum, il a été interrompu par les cris de sa fille, visiblement réveillée de mauvais poil.

>> A lire aussi : VIDEO. Référendum: Arrestation et perquisitions au sommet de l'exécutif de Catalogne

Henry de Laguérie a tenté de résister aux premiers pleurs mais a fini par s’éclipser alors que la petite pointait le bout de nez. « Comme elle s’est réveillée, puisqu’elle est arrivée au salon, ce n’était pas possible pour moi de continuer, a expliqué Henry de Laguérie interrogé par L’Express à propos de cette mésaventure. Il se trouve que je travaille de chez moi, comme la plupart des correspondants. Généralement, je travaille dans mon bureau fermé à clé, mais pour faire une interview sur Skype, c’était plus pratique au salon. J’ai oublié que ma fille pouvait se mettre à hurler en pleine nuit. »

Invasion de bébés

Ce que ne dit pas la vidéo, c’est que le correspondant a réussi par la suite à terminer son intervention. Une chance cette fois. Six mois plus tôt, Henry de Laguérie n’avait pas pu poursuivre son duplex pour la RTBF après que sa fille (toujours) a « déboulé dans son bureau » pour lui signaler que son dessin animé était fini. « La journaliste a mis rapidement fin à la conversation. C’est là que j’ai pris la décision d’installer un verrou dans mon bureau », explique le correspondant. Un verrou qui finalement n’aura pas été beaucoup plus utile.

>> A lire aussi : VIDEOS. Best of des parodies de l’expert interviewé sur la BBC et vidéobombé par ses enfants

En mars, déjà, l’arrivée chaotique de deux enfants en plein direct d’un journaliste de la BBC avait fait le tour des réseaux sociaux. Et gagné le titre du vidéobomb de l’année.