VIDEO. Chantal Goya parle pandas sur CNews, à quand Johnny pour les incendies dans le Var?

PANDI PANDA Visiblement, pour la chaîne d'informations en continu CNews, chanter des chansons sur les pandas donne une légitimité pour commenter la naissance des bébés de Huan Huan...

C.B.

— 

Chantal Goya prend du galon en devenant chroniqueuse pandas sur CNews.
Chantal Goya prend du galon en devenant chroniqueuse pandas sur CNews. — Capture d'écran / CNews

L’événement du jour, c’est, sans conteste, l’accouchement de Huan Huan, la maman panda du zoo de Beauval. Les chaînes d’information en continu ont donc rusé pour trouver de quoi meubler des heures de direct sur deux informations essentielles : deux bébés pandas sont nés, et l’un d’entre eux n’a malheureusement pas survécu. La palme revient à CNews, qui a invité Chantal Goya en sa qualité de chanteuse de Pandi Panda et d’amoureuse de ces animaux… Une situation quelque peu grotesque…

La journaliste sur le plateau a précisé, au début de l’interview de la chanteuse pour enfants que lors de l’annonce de sa présence, « sur Internet, les gens ont souri, mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que vous êtes engagée dans la protection de ces animaux ». « Ben oui parce que ces pandas sont quand même des animaux terriblement rares qu’on trouve en Chine, nous apprend alors Chantal Goya en tant que spécialiste de ces animaux. Et je sais que c’est l’emblème aussi du WWF pour la protection des animaux. »

« Un joli cadeau pour la France »

« A l’époque, sachant que j’avais des chansons avec des personnages, des animaux, je m’étais dit avec Jean-Jacques : "Si on faisait une chanson sur un panda ?", poursuit la défenseure des ursidés. C’est tellement important de dire aux enfants, aux familles qu’un jour il faudra protéger notre planète avec les animaux, les être humains. Et ce petit panda qui vient de naître, c’est vraiment un joli cadeau pour la France. » Un engagement très intense, comme on le voit, pour venir en aide à cette espèce menacée.

Chantal Goya part ensuite sur la directrice du zoo de Beauval, une amie de son mari, qui attendait cette naissance avec impatience, avant de livrer une petite anecdote : un jour au zoo, alors qu’elle ne se sentait pas très bien, elle a été se reposer dans la clinique des pandas : « Elle m’a allongée sur un lit… du panda !, s’enthousiasme la « pandaologue ». Et là j’étais à 15 °C, j’étais très heureuse. » Une intervention indispensable et vraiment enrichissante. On attend la venue de Johnny Hallyday pour les incendies dans le Sud en tant que spécialiste d’Allumer le feu.