Le CSA met en demeure France Inter pour une chanson se moquant de la mort du torero Fandiño

MEDIAS « Tu t’es bien fait encorner, fallait pas faire le kéké », chantait notamment Frédéric Fromet en juin dernier…

C.W.

— 

Olivier Schrameck, le président du CSA
Olivier Schrameck, le président du CSA — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Rire de la mort d’un torero, ne fait pas rire du tout le CSA. Mardi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a sanctionné France Inter pour une séquence datant du 23 juin dernier, où Frédéric Fromet se moquait de la mort du torero Ivan Fandiño lors d’une corrida.

>> A lire aussi: Mort du torero Fandiño, la chanson d’un humoriste de France Inter provoque la consternation

Une mise en demeure pour atteinte à la dignité

« Tu t’es bien fait encorner, fallait pas faire le kéké », « gicle, gicle tes boyaux », « t’es parti comme une bouse », chantait l’humoriste dans l’émission de Charline Vanhoenacker, quelques jours après le décès de Fandiño. Une séquence qui avait scandalisé de nombreux auditeurs, qui avaient alors saisi en nombre le CSA. « Le Conseil a estimé que la diffusion de cette séquence, peu de temps après le décès d’Ivan Fandiño et en dépit de sa visée humoristique, avait pu légitimement heurter les proches de la victime, explique-t-il dans un communiqué. Il a relevé que le fait de se moquer - voire de se réjouir - du décès d’une personne sous les rires et les applaudissements des personnes présentes sur le plateau, avait porté atteinte à sa dignité ».

Pour cela, le CSA sanctionne France Inter et « met en demeure les responsables de la radio de respecter leurs obligations en matière de dignité de la personne humaine. »