La plateforme Netflix serait endettée à hauteur de 4,8 milliards de dollars

MEDIAS Si la plateforme américaine totalise près de 104 millions d’abonnés à travers le monde, elle n’en est pas moins dans le rouge financièrement…

C.W.

— 

Illustration Netflix
Illustration Netflix — SIPANY/SIPA

On pourrait avoir du mal à y croire, tant la plateforme de vidéo en ligne semble plus florissante que jamais. Alors que Netflix a annoncé mi-juillet totaliser plus de 103 millions d’abonnés dans 200 pays à travers le monde (dont 1,5 million en France), le Los Angeles Times dévoile que l’entreprise américaine accumule près de 5 milliards de dollars de dette.

>> A lire aussi: Netflix, la série «13 Reasons Why» fait bondir les recherches sur le suicide

Des projets originaux mais coûteux

Du haut de ses vingt ans, Netflix semble pourtant plus vigoureuse que jamais. Cette année, la plateforme a proposé une cinquantaine de shows originaux en un an, accumulé 91 nominations aux Emmy Awards et se classe désormais en deuxième position après la chaîne payante HBO. Mais malgré cela, l’entreprise américaine serait dans le rouge. Entre autres parce que l’une de ses qualités, c’est-à-dire proposer du contenu exclusif et original, a un prix. Une dette de plus de 4,8 milliards de dollars, dévoile le Los Angeles Times (dans un premier temps, le journal avait annoncé une dette de 20 milliards de dollars, additionnant 15 milliards en obligations et 5 milliards en dette à long terme).

Des droits de licence à débourser

L’explication ? Notamment le fait que malgré sa licence « Netflix Originals », la majorité des programmes que propose la plateforme appartient à d’autres studios (Orange Is The New Black à Lionsgate par exemple), et par conséquent, des droits de licence à débourser. Toutefois, malgré sa somme astronomique, cette dette n’inquiète ni Netflix, qui espère gagner 4,4 millions de fidèles au 3e trimestre, ni les investisseurs, visiblement rassurés par les résultats et la croissance actuelle de la plateforme.

Mots-clés :