«On veut garder la spontanéité issue du Net»

INTERVIEW Jean-Michel Hua est auteur, interprète et réalisateur de «8 heures cono» et «Brother&Brother», des Web-séries...

Recueilli par A. K.

— 

BERJOT TOFF

Jean-Michel Hua est auteur, interprète et réalisateur de «8 heures cono» et «Brother&Brother», des Web-séries qui ont migré vers la télévision. Interview

Pourquoi avoir choisi Internet pour lancer votre série «Brother&Brother»?
On avait envie de toucher directement le public. Faire de la scène n’était pas vraiment possible pour des questions de temps: j’étais encore consultant, à l’époque. On s’est lancé avec mon caméscope familial à 1.000 € et un éclairage de lampe de bureau…

Maintenant que vous avez une diffusion télé, avec Canal+, vous souhaitez rester sur le Net?
Oui, c’est une vraie volonté. D’ici deux-trois mois, nous allons lancer un site avec toutes nos productions. Même si on a aujourd’hui un studio de 150 m2 et du matériel pro, on veut garder l’esprit amateur et la spontanéité issue du Net. J’écris, je réalise, je joue et je pose ma lumière tout seul. La télé, le cinéma restent des héritiers du théâtre. Avec l’interactivité et les jeux vidéo, les internautes, surtout jeunes, sont dans une posture dynamique et agitante sur le contenu. On ne le regarde pas comme on regardait Hitchcock dans les années 1950. Cette façon un peu sauvage, brouillonne, de s’approprier l’art cinématographique en bousculant les règles, c’est Internet.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre futur site?
C’est un projet global, une parodie de la télévision, à travers plusieurs émissions. Dans les années 1980, Canal+ a bousculé les médias, se positionnant comme une télé qui n’était pas une télé. Les Web-séries sur Internet, c’est un peu pareil! Et puis, le Web va se professionnaliser. Bientôt, comme il y a «Vu à la télé», il y aura «Vu sur YouTube et Dailymotion!»