Direct 8, Nicolas, les femmes et le coup de ciseau

TELE Une émission a été déprogrammée vendredi dernier sur ordre de Vincent Bolloré, propriétaire de la chaîne...

Raphaëlle Baillot

— 

Le groupe de l'homme d'affaires Vincent Bolloré s'est vu attribuer ces dernières années des marchés publics, contrairement à ses affirmations et à celle du président élu Nicolas Sarkozy, a constaté l'AFP sur le site internet des Journaux Officiels de la République française.
Le groupe de l'homme d'affaires Vincent Bolloré s'est vu attribuer ces dernières années des marchés publics, contrairement à ses affirmations et à celle du président élu Nicolas Sarkozy, a constaté l'AFP sur le site internet des Journaux Officiels de la République française. — Bertrand Guay AFP/Archives

Rébellion sourde à Direct 8 : pour les journalistes, d’habitude peu enclins à la confidence, il y aura « un avant et un après 25 janvier ». Une trentaine de membres de la rédaction, réunis mercredi à 13 h, ont réfléchi à la création d’une société des rédacteurs. Journalistes et syndicats de la chaîne, joints par 20 Minutes, racontent tous la même histoire, celle d’un coup de ciseau grossier et maladroit. Pour eux, l’émission « 88 minutes » a été trappée vendredi dernier sur ordre de Vincent Bolloré, propriétaire de la chaîne.

«Nicolas et les femmes»
Selon nos informations, un membre de la hiérarchie de la chaîne s’inquiète, vendredi, en découvrant une des thématiques du «88 minutes » prévu le soir même à 22h15 en direct. Le talk à l’américaine, co-présenté par Boris Erghott et Caroline Ithurbide, risquait de poser problème. « En particulier une séquence sur Cécilia Sarkozy intitulée “Nicolas Sarkozy et les femmes” annoncée au menu prévisionnel », poursuit une source. Que faire ? Simple comme un coup de fil, appeler Vincent Bolloré.

L’industriel breton — qui a prêté ses moyens de transport personnels à Nicolas Sarkozy à deux reprises lors de déplacements privés, à Malte en mai 2007 et en Egypte pendant les vacances de Noël — aurait alors décider « avec son fils Yannick, directeur des programmes, de trapper l’émission», poursuit-on à la rédaction. Qui sera en effet remplacée par le film « Cinéma Paradiso».

Problème technique
La hiérarchie de Direct 8 nie en bloc cette version de l’affaire. Pour elle, « 88 minutes » a disparu de la grille pour cause de problème technique. Un point c’est tout. Yannick Bolloré nous a renvoyé vers Christian Studer, directeur de l’antenne, pour répondre à nos questions.