France Télévisions en grève le 13 février

MEDIAS L'ensemble des syndicats lancent un appel commun...

Sa. C. avec agence

— 

La suppression de la publicité pour la télévision publique française évoquée par Nicolas Sarkozy bouleverserait le paysage audiovisuel français et pose plusieurs questions dont celle du dispositif à mettre en place pour assurer le financement de France Télévisions.
La suppression de la publicité pour la télévision publique française évoquée par Nicolas Sarkozy bouleverserait le paysage audiovisuel français et pose plusieurs questions dont celle du dispositif à mettre en place pour assurer le financement de France Télévisions. — Jean Ayissi AFP/Archives

Huit syndicats de France Télévisions ont appelé mardi l'ensemble des salariés de l'audiovisuel public à la grève et à une manifestation le mercredi 13 février pour «exiger la pérennité du service public, de son financement et de son périmètre», dans un communiqué commun. Une façon de manifester son opposition à la suppression de la publicité, envisagée par le gouvernement, sur les chaînes et les radios publiques.

Front commun

«Pour la première depuis l'existence du groupe France Télévisions, l'ensemble des syndicats (CFDT, CFTC, FO, SNJ, SITR, SNJ-CGT, SNRT-CGT et Sud) lancent un appel commun aux salariés de France Télévisions et à l'ensemble des salariés de l'audiovisuel public (Radio France, RFI, TV5 Monde)», a déclaré à l'AFP Jean-François Téaldi, l'un des porte-parole de l'intersyndicale.

Compte tenu des «conséquences du projet de modification du mode de financement de l'audiovisuel public et des risques de démantèlement qui en découlent», les syndicats soulignent la «nécessité d'appeler les salariés à la mobilisation pour exiger la pérennité du service public audiovisuel, de son financement, de son périmètre et le respect du pluralisme». Les syndicats ont demandé au président de la République de les recevoir pour «obtenir des garanties sur ces points».

Un préavis de grève de 24 heures a été déposé à France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et les chaînes de RFO). Une manifestation est prévue le même jour de 14h à 18h entre l'Assemblée nationale et l'Elysée, a précisé Téaldi.