Le groupe Canal+ aurait été condamné à verser 15 millions d'euros à ses salariés

MEDIAS Selon des informations des « Jours », le groupe de Vincent Bolloré aurait été condamné pour non-respect de l’accord d’intéressement…

C.W.

— 

Illustration Canal+
Illustration Canal+ — SOLAL/SIPA

Selon des informations des Jours, rapportées par le site spécialisé Puremédias, le groupe Canal + aurait été condamné par le Tribunal de grande instance de Nanterre à verser 15 millions d’euros à 5.000 de ses salariés, pour non-respect de l’accord d’intéressement.

5.000 euros par jour de retard

En mars dernier explique Puremédias, la CFDT, la CGT, la CGC et l’UNSA de Canal + avaient dénoncé le non-respect de l’accord d’épargne salariale, concernant la redistribution d’une partie des bénéfices de l’entreprise aux salariés. Un accord signé en 2016, portant sur les bénéfices en France et à l’international. Or, la direction avait finalement décidé de ne prendre en compte que les bénéfices en France, qui affiche de grosses pertes… Les salariés auraient donc touché une prime « six fois moins importante » que l’an dernier.

Comme le révèle les Jours, le TGI de Nanterre aurait donc condamné Canal + à verser 15 millions d’euros à 5.000 de ses salariés, dans un délai d’un moins, au risque de payer 5.000 euros par jour de retard.