Le photojournaliste Mathias Depardon a été libéré

PRESSE Le photojournaliste Mathias Depardon a passé un mois détenu en Turquie...

20Minutes avec AFP

— 

Le journaliste indépendant français Mathias Depardon, avait été arrêté en Turquie le 8 mai.
Le journaliste indépendant français Mathias Depardon, avait été arrêté en Turquie le 8 mai. — Capture d'écran du site Reporters sans frontières

Le photojournaliste français Mathias Depardon, arrêté pendant un reportage dans le sud-est de la Turquie où il a été détenu un mois, était en route vendredi pour Istanbul d’où il sera expulsé vers la France, a informé Reporters sans frontières (RSF).

« Il devrait être rentré à Paris ce soir »

« La procédure d’expulsion de Mathias Depardon est en cours. Il est dans un avion de Gaziantep vers Istanbul, et devrait être rentré à Paris ce soir », a déclaré Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF à la Turquie. Le photojournaliste français avait reçuune visite de sa mère jeudi.

Le président français Emmanuel Macron avait demandé le 3 juin à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan le retour en France « le plus vite possible » de Mathias Depardon. Ses avocats avaient par ailleurs réclamé vendredi une intervention de la Commission européenne pour mettre fin à la « détention arbitraire » du photojournaliste français. Le président et Anne Hidalgo ont immédiatement réagi sur Twitter à l’annonce de cette libération. «Nous sommes profondément soulagés pour Mathias et ses proches. C'était une détention absolument injustifiée. C'est un mois de perdu dans la vie d'un homme», a confié Christophe Deloire.

Il quitte la Turquie « qu’il adore » « comme un malpropre »

Installé en Turquie depuis cinq ans, Mathias Depardon, un journaliste indépendant âgé de 37 ans, a été arrêté à Hasankeyf (sud-est), où il réalisait un reportage pour le magazine National Geographic. Les autorités turques le soupçonnent d’avoir fait de la « propagande terroriste » pour avoir diffusé sur les réseaux sociaux des photos prises au cours d’un reportage sur le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes).

Il a ensuite été transféré à Gaziantep, où il était retenu jusqu’à vendredi, malgré une décision d’expulsion émise dès le 11 mai. Il avait entamé une grève de la faim le 22 mai.

>> Incarcéré en Turquie, le photojournaliste Mathias Depardon a interrompu sa grève de la faim

Evoquant le risque d’expulsion de son fils du territoire turc, la mère de Mathias Depardon, Danièle Van de Lanotte, avait regretté qu’il quitte « comme un malpropre » la Turquie, « un pays qu’il adore ».