Canular sans frontières et multigenre

A. K. - ©2008 20 minutes

— 

Un docu-fiction ? « Plutôt du journalisme-fiction », sourit Alain Lasfargues, réalisateur d'Une planète sans frontières, ce soir à 21 h sur Arte. Une pochade qui imagine l'édition spéciale de la chaîne si l'ONU votait la suppression des frontières. Avec journalistes en duplex et reportages à l'appui. Le passage d'un genre à un autre a nécessité un « boulot de chien ! », admet Lasfargues. Des reporters se sont improvisés acteurs, tics médiatiques inclus, des commentaires imaginaires se sont collés sur de vrais reportages... Si certaines scènes, comme celle du businessman indien spéculant le cours de l'ouvrier chinois, ont été inventées, le réel a parfois rattrapé la fiction. Ainsi, la séquence sur les Minutemen aux Etats-Unis, groupes de militants obsédés par la protection de la frontière avec le Mexique. « J'ai interrogé l'un d'entre eux sur le fait que l'ONU allait abolir les frontières. A mon immense stupéfaction, il n'a pas tiqué... ». Et expliqué que tout était de la faute des communistes... Of course !