Canular homophobe de Hanouna: Des incohérences relevées dans la version du Refuge

POLEMIQUE Victime ou simple téléspectateur ? Buzzfeed et « Le Parisien » relèvent des incohérences dans la version du Refuge qui affirme avoir eu une victime au téléphone…

L.B.

— 

Cyril Hanouna présente « Touche pas à mon poste » sur C8.
Cyril Hanouna présente « Touche pas à mon poste » sur C8. — Cyrille GEORGE JERUSALMI/C8

Qui a appelé Le Refuge après le canular ? Buzzfeed et Le Parisien relèvent ce samedi des incohérences dans la version de l’association LGBTQ. A la suite du canular homophobe de Cyril Hanouna le 18 mai dans l’émission Radio baba, l’un des jeunes hommes piégés en direct avait appelé Le Refuge dans « un état de détresse morale épouvantable », avait souligné son fondateur Nicolas Noguier dans une publication sur Facebook.

>> A lire aussi : VIDEO. Canular homophobe de Cyril Hanouna. Le Refuge n'exclut pas des poursuites en justice

Sauf que la première fois que cet appel avait été mentionné, Nicolas Noguier n’avait évoqué à aucun moment l’appel d’une victime de Cyril Hanouna, parlant d’un « jeune bouleversé par la séquence ». Buzzfeed affirme que Véronique Lesage, la coordinatrice nationale de la ligne d’urgence, avait indiqué, après avoir vérifié « sur le tableau de transmission », que cet appel d’une victime « indirecte » n’était pas mentionné.

Aucune des victimes ne correspond au profil

Trois jours après la séquence en cause, le 21 mai, le jeune est présenté sur Facebook comme l’une des victimes de l’émission. Et là, les versions s’opposent. Tandis que Nicolas Noguier affirmait que le jeune homme n’avait pas été reconnu par ses parents, Romain, le bénévole interrogé par L’Express, assurait au contraire qu’il avait été menacé par sa famille après l’émission. Il avait ensuite donné plus de détails à FranceInfo, mentionnant un lycéen de 19 ans. Le 24 mai, le même bénévole avait annoncé que le jeune homme avait été viré de chez lui. Véronique Lesage expliquait avoir eu la victime au téléphone la seconde fois et que ce dernier ne connaissait pas TPMP. « Il était très choqué et étonné de l’ampleur que ça a pris », avait-elle indiqué à L’Express.

Seul problème, Buzzfeed rappelle qu’aucune des victimes de Cyril Hanouna ne correspond à celle décrite par Le Refuge. Seul Jean, qui a passé quatre minutes au téléphone, pourrait correspondre, mais il n’est pas lycéen. Selon le site d’information, « c’est en réalité "Jean", semble-t-il au courant de la fausse annonce, qui piège Cyril Hanouna ». Et il semble bien connaître l’émission, contrairement aux affirmations de Véronique Lesage. Le flou est total.

Dans son édition du samedi 27 mai, Le Parisien a fait la chronologie des déclarations des membres de l’association et renforcé les doutes.

« Nous ne sommes pas les auteurs du canular homophobe »

Dimanche, Nicolas Noguier confirme sa version. « Nous ne sommes pas les auteurs du canular homophobe. Détourner la responsabilité vers une association reconnue d’utilité publique et qui lutte contre l’homophobie est un comble. »

De son côté, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a réaffirmé ce week-end sa confiance au Refuge.