VIDEO. Pour Macron, «Russia Today» et «Sputnik» ont été «des organes d’influence et de propagande»

POLITIQUE Le président n’a pas mâché ses mots envers les deux médias russes, ce lundi lors de la conférence de presse qu’il a donnée à Versailles avec Vladimir Poutine…

20 Minutes avec AFP

— 

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de leur première conférence de presse commune.
Vladimir Poutine et Emmanuel Macron lors de leur première conférence de presse commune. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Emmanuel Macron persiste et signe. Le président de la République n’a pas été tendre envers les deux médias russes Sputnik et Russia Today, lors de la conférence de presse qu’il a tenue conjointement à Versailles ce lundi avec Vladimir Poutine. Interrogé sur son sentiment envers le site et l’agence de presse, Emmanuel Macron a déclaré qu’ils avaient parfois été « des organes d’influence et de propagande » durant la campagne présidentielle.

Avant le scrutin qui l’a finalement donné gagnant, Emmanuel Macron avait déjà accusé Sputnik et Russia Today de propager des rumeurs et des « propos infamants » à son endroit. Son porte-parole, Benjamin Griveaux, avait lui directement mis en cause le Kremlin, l’accusant d’avoir « choisi ses candidats » et notamment Marine Le Pen, la patronne du Front national. Le Kremlin avait démenti catégoriquement ces accusations, affirmant n’avoir « jamais eu l’intention de gêner les affaires intérieures d’un pays ».

>> A lire aussi : Présidentielle: Emmanuel Macron serait-il la cible de médias russes?

En réponse à ces accusations, Russia Today et Sputnik avaient fait part de leur intention de déposer plainte contre celui qui n’était alors que candidat à la présidentielle.