VIDEO. Présidentielle: Pour François Fillon, ce ne sont pas les médias «qui décident des questions»

RIPOSTE « Le Monde » a affirmé avoir annulé une interview prévue avec François Fillon qui avait posé comme « condition » de ne pas avoir à répondre à des questions portant sur ses affaires…

C.W. avec AFP

— 

François Fillon impose ses conditions au «Monde»
François Fillon impose ses conditions au «Monde» — SARAH ALCALAY/SIPA

La réponse du berger à la bergère. François Fillon, candidat de la droite à l’élection présidentielle, a confirmé ce jeudi avoir refusé de répondre à des questions du quotidien Le Monde sur « les affaires », affirmant que « c’est pas les médias qui décident de la campagne ».

« C’est moi qui choisis comment j’organise ma campagne, c’est pas Le Monde », a déclaré François Fillon sur RTL, expliquant ne pas avoir souhaité répondre « aux questions sur les affaires à 8 jours de la fin de la campagne ».

>> A lire aussi: François Fillon impose ses conditions au «Monde» pour une interview

Ce ne sont pas les médias « qui décident des questions »

Le Monde a affirmé mercredi avoir annulé une interview prévue avec François Fillon qui avait posé comme « condition » de « ne pas avoir à répondre à des questions portant sur les affaires pour lesquelles il a été mis en examen », selon le quotidien.

« J’ai proposé au Monde une interview sur un certain nombre de thèmes, Le Monde n’était pas d’accord, eh bien c’est très bien, c’est parfait », a jugé le candidat.

« Il y a une chose qui est très importante pour moi, c’est que c’est pas les médias qui décident du tempo, qui décident des questions, qui décident de la campagne », a-t-il ajouté. « Chacun pose les questions qu’il veut, mais moi je réponds à qui j’ai envie de répondre. »

Sur BFMTV, François Fillon a aussi refusé une date d’interview proposée par Jean-Jacques Bourdin, qui l’a accusé de « se dérober ». Une accusation que le candidat LR a qualifiée de mensongère, avant de se dire prêt à s’y rendre si une autre date était trouvée.