Macé-Scaron, «plume» de Fillon: «Marianne» publie une «mise au point»

PRESIDENTIELLE Le directeur de la rédaction s’est désolidarisé du journaliste, qualifiant son travail pour François Fillon «d’engagement purement individuel»…

C.W.
— 
L'hebdomadaire «Marianne» a publié une mise au point concernant l'engagement du journaliste Joseph Macé-Scaron dans la campagne de François Fillon
L'hebdomadaire «Marianne» a publié une mise au point concernant l'engagement du journaliste Joseph Macé-Scaron dans la campagne de François Fillon — BALTEL/SIPA

Marianne n’a rien à voir là-dedans. Ce mercredi, Le Canard enchaîné a révélé que Joseph Macé-Scaron, journaliste de Marianne, avait été recruté comme « plume » par l’équipe de campagne de François Fillon pour sa campagne présidentielle. Quelques heures après cette révélation, Renaud Dély, directeur de la rédaction de l’hebdomadaire, a tenu a publié une « mise au point ».

>> A lire aussi: Un journaliste de «Marianne» devient «plume» de Fillon

« Un engagement purement individuel »

Renaud Dély est catégorique, sa revue n’a strictement rien à voir avec l’engagement de Joseph Macé-Scaron. « Cet engagement purement individuel, dont il n’avait pas informé la direction de Marianne, ne saurait rejaillir d’une façon ou d’une autre sur la collectivité de notre journal et sur sa réputation d’indépendance », écrit-il. Il explique ensuite que le journaliste (lui-même ancien directeur de la rédaction), « n’exerce plus aucune responsabilité exécutive depuis le mois de mai 2016 », et a quitté l’entreprise il y a un mois, abandonnant alors son titre honorifique de « président du comité éditorial ». En bref, une désolidarisation en bonne et due forme.

Mais ce n’est pas tout, Renaud Dély a tenu également à rassurer son lectorat en précisant que « Marianne a traité de façon libre et indépendante chacun des candidats en lice », et que « fier de son indépendance, Marianne, journal de combats républicains, laïcs et progressistes, ne soutient aucun des prétendants à l’Elysée ». Voilà qui est dit.