« La déco peut être une façon de créer du lien social »

Recueilli par A. K. - ©2008 20 minutes

— 

Cendrine Dominguez

Animatrice de « Téva Déco », le dimanche matin sur Téva.

Relooking d'une salle à l'hôpital Necker, chez Emmaüs... vous vous lancez dans la déco caritative ?

Nous, on dit « déco sociale ». Nous allons diffuser quatre à cinq émissions spécifiques. Parmi les projets : une maison des jeunes en banlieue, un lieu pour une styliste qui fait de la réinsertion par la mode, une cantine dans une usine...

Et un projet dans la prison de Valenciennes très contesté !

On a entendu les critiques. C'est un projet lourd, dans tous les sens du terme. Nous prendrons le temps de l'élaborer, afin que le téléspectateur ne le prenne pas comme une agression, mais comme une façon de créer du lien social. J'ai aussi en vue de refaire la déco d'un centre pour enfants autistes.

Etes-vous très sollicitée pour ce type d'interventions ?

Nous recevons une vingtaine de demandes par mois. Cela m'a donné l'idée de créer une fondation cette année, afin que les associations qui souhaitent améliorer leurs locaux puissent bénéficier de dons et de mécénats. La déco peut être futile, mais aussi utile !