VIDEO. «L'Emission politique»: Barbara Lefebvre «est passée sous le radar car elle a menti», réagit Karim Rissouli

POLEMIQUE Invitée de «L’Emission politique», l’enseignante est accusée de soutenir François Fillon…

L.Be.

— 

Barbara Lefebvre pendant «L'émission politique» le jeudi 6 avril avec Emmanuel Macron
Barbara Lefebvre pendant «L'émission politique» le jeudi 6 avril avec Emmanuel Macron — capture d'écran / France 2

Comment Barbara Lefebvre, soupçonnée de soutenir François Fillon, s’est-elle retrouvée dans L’Emission politique face à Emmanuel Macron ce jeudi soir ? L’enseignante a nié être impliquée dans la campagne de François Fillon, même si elle a été parfois présentée comme membre d’un comité filloniste lors de réunions publiques du candidat LR. Que s’est-il passé du côté de la chaîne ?

>> A lire aussi : Ce qu'il faut retenir du passage d'Emmanuel Macron dans «L'Emission politique»

« Au départ, on voulait inviter Fatima Besnaci-Lancou qui n’a pas pu venir à la dernière minute pour des raisons médicales, et nous avons choisi Barbara Lefebvre. Nous connaissons très bien ses positions disons "néo-réac" : on l’a invitée parce qu’elle ne partage pas les mêmes idées qu’Emmanuel Macron », explique à 20 Minutes Karim Rissouli, qui s’occupe de la séquence de débat entre l’invité politique et un panel de Français. Elle est présente dans le débat public, elle  écrit parfois des tribunes sur l’éducation ou la décolonisation, notamment.

>> A lire aussi : «Les politiques n'ont pas à nous dicter nos sujets», insiste Karim Rissouli

« Elle a menti »

« Elle est passée sous le radar parce qu’elle a menti », regrette Rissouli. Avant chaque émission, les journalistes discutent longuement avec les invités, leur demandent s’ils soutiennent officiellement un candidat, s’ils sont encartés. « Elle a menti avant l’émission, pendant et à la fin, insiste le journaliste. Après la séquence, elle m’a remercié, me disant qu’elle pourrait mettre les choses au clair avec le parti Les Républicains. » Et de préciser qu’elle n’apparaissait pas dans l’organigramme national de François Fillon. « Je trouve ça plutôt bien ce qu’il s’est passé. On a pu revenir sur ses propos 25 minutes plus tard », conclut Karim Rissouli.

France 2 est du même avis : « Nous avons voulu mettre les choses au clair en direct, indique un attaché de presse. A chaque fois que nous préparons une émission, nous demandons à l’invité s’il est encarté ou s’il a une appartenance politique et, évidemment nous vérifions les informations en amont. » La chaîne a un partenariat avec une société de fact-checking, L’imprévu, qui vérifie les choses en temps réel.

« Vous ne me trouverez pas sur l’organigramme »

Plus tôt ce vendredi, Barbara Lefebvre a confirmé sur Europe 1. « France 2 m’a bien demandé si j’étais encartée, j’ai bien dit non, car je n’ai ma carte dans aucun parti politique », a-t-elle assuré. « Est-ce que je fais partie de l’équipe de campagne de François Fillon ? Non, vous ne me trouverez pas sur l’organigramme », a-t-elle poursuivi, niant également faire partie du comité national France solidaire, comme mentionné sur l’invitation retrouvée par les internautes.

>> A lire aussi : «L’Emission Politique»: L’enseignante qui a débattu avec Macron se défend (encore) d’être «filloniste»

Sur Twitter, des internautes ont posté plusieurs photos de Barbara Lefebvre participant à des réunions publiques de la campagne du candidat de la droite.