Triple démission au «Monde»

MEDIAS Coup de théâtre! Eric Fottorino, directeur du quotidien, s'explique...

— 

I. SIMON / SIPA

Ce merdredi, le conseil de surveillance du groupe Le Monde devait annoncer un plan d'économies pour tenter de redresser la barre financière (150 millions d’euros d’endettement pour le groupe, 5 millions d’euros de perte pour le seul quotidien en 2007). Mais, après des heures de discussions, coup de théâtre: le directoire, élu en juillet dernier et composé de Pierre Jeantet, Eric Fottorino et Bruno Patino, a présenté sa démission.

Le directoire a rendu son tablier

Le trio a expliqué dans un communiqué qu’il était dans l’incapacité «d’exercer ses responsabilités face aux prises de position publiques et réitérées de la Société des Rédacteurs du Monde». La SRM, premier actionnaire, a dénoncé ces derniers mois des menaces d’indépendance sur la ligne éditoriale du journal, s’est attaqué aux salaires de ses dirigeants et a averti que le budget de 2007, qui prévoyait un résultat d'exploitation de 8 millions d'euros, ne serait pas tenu en raison notamment de la faiblesse des recettes publicitaires. Le résultat ne devrait pas dépasser les 3 millions d’euros.

Mais selon Eric Fottorino, joint par 20 Minutes, c'est moins la SRM qui est visée que Jean-Michel Dumay, le président de celle-ci. «Dumay n'a pas compris qu'il n'était pas le patron du Monde, fustige-t-il. Il considère que l'agenda du Monde lui appartient, il nous empêche de travailler et de redresser le journal.»

Ce à quoi Jean-Michel Dumay répond: «je ne sais pas ce qu'il y a derrière, mais on ne démissionne pas parce qu'on à ce type de différend à ce stade là, et alors que tout le monde attend des mesures qui vont être douloureuses», faisant allusion à un éventuel plan de départs volontaires.

La démission de Pierre Jeantet, Eric Fottorino et Bruno Patino sera effective à partir du 4 janvier 2008 à minuit, stipule encore le communiqué.