Nicolas Canteloup pour la conférence de rentrée d'Europe en septembre 2013
Nicolas Canteloup pour la conférence de rentrée d'Europe en septembre 2013 — PLV/SIPA/SIPA

EUROPE 1

Affaire Théo: Nicolas Canteloup s'excuse après une blague sur Europe 1

L’humoriste a créé le malaise ce mercredi matin sur Europe 1 après un sketch à propos de l’affaire Théo, assimilant le viol présumé du jeune homme par les policiers à l’homosexualité…

Ce mercredi matin, lors de sa chronique quotidienne sur Europe 1, l’imitateur Nicolas Canteloup a provoqué un véritable malaise sur le plateau de la radio. L’humoriste, voulant évoquer « l’affaire Théo » à sa manière, a imité la voix du chef de l’Etat, lui faisant dire que le rôle des policiers était « de protéger les citoyens et pas de mettre des matraques dans les fesses. »

>> A lire aussi : Le CSA fait retirer le sketch de Nicolas Canteloup sur le Rwanda

Tout en poursuivant son imitation de François Hollande, l’imitateur a enchaîné : « Je tiens maintenant à m’adresser à la population gay de ce pays. Une population qui me tient particulièrement à cœur car c’est moi qui ai fait le mariage gay (…). J’espère que vous le savez parce que c’est le seul truc de bien que j’aie fait en cinq ans (…). Je voulais leur dire ceci : amis gays, ce n’est pas la peine non plus de chercher un deux-pièces sur Aulnay centre. La police ne recommencera plus. C’était un accident, pas une pratique courante sur Aulnay-sous-Bois. »

La société des rédacteurs d’Europe 1 a réagi

Un véritable malaise s’est alors installé sur le plateau d’Europe 1, où Nicolas Canteloup a poursuivi sa chronique sous les regards désapprobateurs de Thomas Sotto, l’animateur de la matinale, et de Raphaël Enthoven, l’un des chroniqueurs : « Pour lui, j’ai rendu possible le mariage gay. Avec cet épisode de la matraque, si Théo, après réflexion, se découvre des sentiments pour le policier qui lui a introduit la matraque, ils pourront s’épouser. C’est légal ! »

La société des rédacteurs d’Europe 1 a publié, dans la foulée, un communiqué sur Twitter pour exprimer son indignation.

 

« Un très gros dérapage » pour le manager de Canteloup 

Peu après l’émission, Jean-Marc Dumontet, le producteur de Nicolas Canteloup a publié un communiqué pour s’excuser : « C’était un très gros dérapage ce matin, évidemment involontaire. Très mauvaise inspiration qui ne nous ressemble pas. On pensait que c’était trash, c’était juste pas drôle et vulgaire. Très sincèrement désolé. »

La direction d’Europe 1, contactée par le site spécialisé puremedias.com, a expliqué qu’elle partageait « strictement le point de vue de Jean-Marc Dumontet ». La vidéo du sketch a été retirée du site.