«Hélène et les garçons» et le groupe AB rachetés pour 270 millions d'euros par Mediawan

ECONOMIE Le fonds créé par Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre-Antoine Capton a l'ambition de créer un leader européen de contenus...

20 Minutes avec AFP
— 
Le casting de «Hélène et les garçons», série signée AB Productions.
Le casting de «Hélène et les garçons», série signée AB Productions. — SUREAU/TF1/SIPA

Pour Matthieu Pigasse, « c’est une opportunité formidable ». Mediawan, le fonds que l’homme d’affaires a créé conjointement avec Xavier Niel et Pierre-Antoine Capton, s’apprête à racheter le groupe de télévision français AB. Montant de l’opération : 270 million d’euros.

Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton, créateurs du fonds Mediawan.
Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton, créateurs du fonds Mediawan. - ERIC PIERMONT, Sébastien BOZON, Lionel BONAVENTURE / AFP

De Hélène et les garçons à Engrenages

AB est l’un des derniers grands groupes audiovisuels français indépendants. Il est actuellement détenu à 53 % par Claude Berda (le B de AB fait référence à l’initiale de son nom), et par TF1 (33.5 %) et ses dirigeants (13.5 %). Il emploie 370 personnes et gère à la fois des activités de production et de diffusion.

AB évoque indéniablement à la génération Club Dorothée les séries Hélène et les garçons, Premiers baisers ou Salut les Musclés !, mais il produit aussi des séries telles qu'Engrenages, Section de recherches ou Alice Nevers. En tout, son catalogue est riche de 12.000 heures de programmes.

Un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros

AB possède également 19 chaînes payantes en France (RTL9, AB Moteurs, Chasse & Pêche) et en Belgique (AB3). Autant d’activités qui lui ont permis d’enregistrer en 2016 un chiffre d’affaires de 158 millions d’euros pour un résultat d’exploitation (EBITDA) de 36 millions.

Mediawan compte sur cette acquisition pour concrétiser ses ambitions. « Nous allons utiliser AB comme plateforme de départ pour créer le premier groupe indépendant de contenus en Europe. Nous allons réaliser un certain nombre d’acquisitions dans quelques semaines ou quelques mois, dont la valeur cumulée sera facilement supérieure à 1 milliard d’euros », a expliqué Matthieu Pigasse ce lundi. Un challenge à relever face à des concurrents qui se nomment Patrick Drahi (SFR) et Vincent Bolloré (Vivendi).