Une journée sans Sarkozy?

Anne Kerloc'h

— 

Une journée de jeûne, à siroter une tisane médiatique détox à 0 % de président. Le RDT, Rassemblement pour la démocratie à la télévision, lance demain la « journée sans lui ». L'agitation élyséenne serait-elle une drogue dure ? Au dernier Ina Stat', Sarkozy est encore et toujours prems au top des « vus à la télé », même sur Arte ! L'outil statistique presse 2007 de Jean Véronis enregistre un taux de citations dans les pages politiques de la presse quotidienne de 50 %. Et ce soir, il sera dans les JT de France 2 et TF1... « Il a une technique de com terriblement efficace : celle de l'essuie-glace ! détaille Bruno Masure, de La chaîne LCP. Une info chasse l'autre, à toute vitesse. Un jour les pêcheurs de Guilvinec, une autre l'Arche de Zoé. Les journalistes sont piégés et courent après lui sans prendre le temps de creuser, d'analyser... ». Mais une journée sans lui, est-ce raisonnable ? « L'idée est rigolote, mais pas tenable. On ne va pas se priver d'infos ! »

Même écho chez Franz-Olivier Giesbert, directeur du Point. « C'est ludique, mais journalistiquement, ce serait infantile. » En attendant, l'hebdo fait des unes à répétition sur Sarko... « Oui, parce qu'en France, le Président a toujours été une figure importante... » A Marianne, même s'il est critiqué, Sarko squatte aussi les unes. Mais Jean-François Kahn, son fondateur, soutient l'initiative. « Mieux vaut un peu de dérision que de passion pour ou contre Sarkozy. ». Alors, Marianne en sera ? « Heu, non, on est un hebdo et c'est sur une journée ! »

Même au RDT, on ne s'attend pas à ce que la journée soit un succès. Pierre Bitoun, président de l'association détaille : « Quelques radios locales vont la faire... mais c'est surtout symbolique, il faut ouvrir le débat sur ce culte de la personnalité. » Alors qu'il a reçu une bonne douzaine d'invitations radio et télé pour parler de l'opération, demain, Pierre Bitoun s'abstiendra. « Ce serait absurde, je parlerai de Sarkozy ! » Patrick Le Hyaric, directeur de L'Humanité, ironise en affirmant, que la journée sans Sarko... a déjà eu lieu : « On en a même eu plusieurs. Pendant la grève, il était muet pendant des jours ! » Quoique... « Certains médias dissertaient alors sur "Le silence de Sarko" », rappelle Kahn. Pas facile, le sevrage...