Christophe Hondelatte revient aux faits divers ce lundi avec «Crime et Châtiment» sur France 3

TELEVISION L’ancien animateur de « Faites entrer l’accusé » est très attendu par les fans d’émission sur les faits divers…

V.V.

— 

Christophe Hondelatte propose «Crime et Châtiment» une nouvelle émission consacrée aux faits divers.
Christophe Hondelatte propose «Crime et Châtiment» une nouvelle émission consacrée aux faits divers. — JOEL SAGET / AFP

Il a remis le blouson de cuir. Plus de cinq ans après avoir quitté la présentation de Faites entrer l’accusé, le journaliste Christophe Hondelatte fait son retour, à la télévision, dans le domaine des faits divers avec l’émission Crime et Châtiment dont le premier numéro est diffusé, ce lundi soir, sur France 3.

« Honnêtement, [les faits divers] c’est la place où on m’attend le plus, confie-t-il au Parisien. Il vaut mieux revenir là où on vous attend que là où on ne vous attend pas. Vous prenez quand même moins de risque. » Et plus de plaisir ? Pas vraiment. Interrogé par 20 Minutes en septembre, le journaliste qui a fait ses premières armes en radio préfère toujours dire que les faits divers « l’intéressent » plus qu’ils ne le « passionnent ».

>> A lire aussi : «M'intéresser aux crimes me rend plus lucide»

Séduisant et séducteur, Jamel Leulmi au programme

Sans doute parce qu’ils offrent aux journalistes comme aux policiers l’occasion de « gratter » le vernis lisse pour découvrir la vraie personnalité que cache chaque protagoniste de faits divers -qu’il soit coupable ou innocent-. Tel Jamel Leulmi à qui Christophe Hondelatte consacre ce premier numéro de Crime et châtiment.

>> A lire aussi :Les souvenirs confus de Jamel Leulmi sur la mort de sa compagne

Séduisant, séducteur… Accusé d’avoir tué sa première compagne en 2007 et d’avoir tenté d’assassiner la seconde en 2009 dans le but de toucher des assurances vie, Jamel Leulmi a été condamné en appel, en février 2016, à trente ans de réclusion.

Blouson en cuir et dossier pénal

Et peu importe que l’on connaisse déjà l’issue du procès en appel que Christophe Hondelatte raconte dans son émission diffusée ce soir. « Il a inventé un vrai genre. Celui de l’enquêteur solitaire qui nous raconte ses investigations », explique Virginie Spies, sémiologue.

Blouson en cuir sur le dos, dossier pénal de 12.000 pages sur le bureau, le public n’aime rien de plus que de le voir décortiquer une affaire de justice pendant près de deux heures, les codes du polar bien mis en scène. « Le fait divers a toujours intéressé les journaux et les gens, poursuit la sémiologue. On regarde ce genre d’émission bien au chaud avec la porte fermée à double tour. Ça révèle la part de sadisme au fond de nous. » Et Christophe Hondelatte est l’animateur idéal pour aller la chercher.

Crime et châtiment. L’affaire Jamel Leulmi. Sur France 3 à 20h55