TF1 va se serrer la ceinture

ECONOMIE Ses recettes publicitaires étant en baisse, le groupe enclenchera deux plans d'économies dans les mois à venir...

F.R.

— 

Le siège de TF1, à Boulogne.
Le siège de TF1, à Boulogne. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

TF1 fait la grimace. Le groupe – qui, en plus de la première chaîne possède LCI, TMC, NT1 ou HD1 – a enregistré une baisse de 4.2 % de ses recettes publicitaires au troisième trimestre.

TF1 fait les frais de son triste été, guère ensoleillé du côté des audiences. Elles sont tombées à 18.5 % face à la concurrence, notamment celle de France Télévisions qui fut porté par le Tour de France en juillet et les JO de Rio en août.

5 à 10 millions économisés d’ici à fin décembre

Cependant, la chaîne a repris du poil de la bête à la rentrée, puisqu’avec une audience moyenne de 20,4 % elle a devancé de loin ses concurrents en septembre (France 2 arrive à la deuxième place avec une audience moyenne de 12.5 %, véritable contre-performance). Mais, même si elle surfe cet automne sur des marques fortes telles que The Voice Kids, Koh Lanta ou Danse avec les stars, cela ne sera pas suffisant pour limiter les dégâts.

Comme l’a rapporté Le Figaro la semaine passée, TF1 va devoir enclencher un plan d’économie, de l’ordre des 5 à 10 millions d’euros, d’ici à la fin de l’année. Cela devrait lui permettre de retomber sur ses pattes au moins en ce qui concerne son résultat opérationnel, mais cela implique un budget serré pour les programmes.

Un plan pour « reconquérir »

Le groupe prépare aussi un nouveau plan pour 2017. Son nom en dit long : Recover, c’est-à-dire « se rétablir », « reconquérir »… Entre 25 et 30 millions d’euros devraient être économisés, notamment sur les coûts généraux et non sur les programmes.

Plusieurs éléments peuvent cependant inciter TF1 à l’optimisme. LCI, par exemple, est depuis quelques mois disponible gratuitement sur la TNT, ce qui signifie que le groupe ne perçoit plus les recettes que versaient les distributeurs lorsqu’elle était payante. Or, si la chaîne info coûte entre 2 et 3 millions d’euros par mois à TF1, elle devrait atteindre l’équilibre d’ici à 2018, prédit Philippe Denery, le directeur financier.

Et puis, l’acquisition de 70 % de la maison de production Newen il y a un an a été plutôt une bonne idée sur le plan stratégique car, comme le rapporte Les Echos, elle a rapporté, en neuf mois, 45 millions d’euros de chiffres d’affaires.