Crise à iTélé: La grève des salariés reconduite jusqu’à lundi midi

SOCIAL Les salariés d’iTélé ont repris mercredi les négociations avec la direction de la chaîne...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration iTélé
Illustration iTélé — ALLILI MOURAD/SIPA

Et de 12 jours. La mobilisation ne faiblit pas, au contraire. Les salariés d’iTélé reconduisent ce vendredi leur grève jusqu’à lundi midi à 83 %, annoncent le mouvement.

Outre le départ de l’animateur controversé Jean-Marc Morandini, ils réclament notamment une charte éthique pour garantir leur indépendance vis-à-vis de leur principal actionnaire, Vincent Bolloré, et davantage de moyens pour relancer la chaîne, lourdement déficitaire.

>> A lire aussi : «Je trouve déplorable que Vincent Bolloré recrute Morandini»

Une cagnotte sur Internet

La poursuite du mouvement a été votée par 88 voix, tandis qu’il y a eu 14 absentions et 4 voix contre, preuve qu’il reste massivement suivi face à une direction qui jusqu’ici n’a fait aucune concession.

A l’appel des syndicats et de la Société des journalistes, un nouveau rassemblement qui était organisé vendredi midi, cette fois devant le siège de Canal +, maison mère d’iTélé, a rassemblé environ 150 personnes.

« Nous, journalistes, avons des valeurs qui semblent à l’opposé de celles du patron de la chaîne. Cela fait 12 jours que nous ne sommes pas payés. Nous avons mis en place une cagnotte sur Internet, c’est en nous soutenant financièrement qu’on va pouvoir tenir », a déclaré un gréviste.

« La direction joue l’enlisement »

« On a retrouvé l’esprit Canal, il est chez les salariés d’iTélé », a renchéri un syndicaliste. La direction de Canal + n’est plus revenue à la table des négociations depuis mercredi, malgré l’appel de la ministre de la Culture Audrey Azoulay jeudi à une reprise du dialogue.

« En fait il n’y a pas de négociations. La direction joue l’enlisement, elle dit non à tout, sauf peut-être donner une pincée de plus pour ceux qui veulent partir », avait commenté un journaliste jeudi avec découragement.