iTélé: La société des journalistes alerte le CSA sur la violation de la convention de la chaîne par la direction

CRISE La société des journalistes d'iTélé et les syndicats accusent leur direction de violation de la convention de la chaîne...

Claire Barrois
Les employés en grève devant la rédaction d'iTélé.
Les employés en grève devant la rédaction d'iTélé. — Francois Mori/AP/SIPA

La grève continue à prendre de l’ampleur. Les salariés d’iTélé ont adressé un courrier au CSA, , pour alerter le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) des multiples violations de la convention de la chaîne par sa propre direction.

Le principe d’indépendance « bafoué »

Parmi les griefs, les journalistes et techniciens estiment que « le principe de l’indépendance éditoriale de l’éditeur […] de la convention conclue avec le CSA nous paraît bafoué ». Pour appuyer cette affirmation, ils citent , qui aurait dit lors du comité de management du groupe Canal + du 13 octobre, « Morandini sur iTélé, c’est ma décision ».

Ils étayent : « Cette intervention directe de Monsieur Vincent Bolloré est d’autant plus évidente et attentatoire à l’indépendance éditoriale que le blog de Monsieur Jean-Marc Morandini est client de la régie publicitaire de la filiale média du groupe Bolloré. » Les salariés ont également mentionné toutes , soulignant que, dans la convention, il est écrit que « la programmation est consacrée à l’information » et que « l’éditeur veille à éviter toute confusion entre information et divertissement ».

Le CSA ouvre une instruction

 a indiqué qu’il ouvrait un dossier concernant iTélé après sa saisie par les salariés et plusieurs télespectateurs. Il se prononcera sur le sujet d’ici à une dizaine de jours et ne pourra pas, quoi qu’il arrive, adresser à la chaîne plus qu’une mise en garde ou une mise en demeure. Sans doute sans grande efficacité au regard du bras de fer qui s’est engagé.