Affaire Morandini: «Il y a une omerta» sur Europe 1, avance Nicolas Canteloup

RADIO Nicolas Canteloup a expliqué à « Télé Loisirs » pourquoi il avait décidé de ne pas se priver d’évoquer Jean-Marc Morandini dans ses chroniques…

F.R.

— 

Nicolas Canteloup lors de la conférence de presse de rentrée d'Europe 1 à Paris, le 29 août 2011
Nicolas Canteloup lors de la conférence de presse de rentrée d'Europe 1 à Paris, le 29 août 2011 — DUPUY FLORENT/SIPA

Jean-Marc Morandini s’est mis au burkini parce qu’il voulait « enfin passer des vacances tranquilles »… La plaisanterie signée Nicolas Canteloup est passée sur Europe 1, la radio où officiait le journaliste avant de se retrouver au cœur d’un tourbillon médiatico-judiciaire. Depuis les révélations parues en juillet dans Les Inrocks sur les conditions de casting de sa web-sérieLes Faucons, Jean-Marc Morandini fait l’objet de deux enquêtes pour « corruption de mineurs » et « harcèlement sexuel et travail dissimulé ».

« Il fallait une certaine forme d’élégance »

L’animateur du Grand direct des médias n’a pas été licencié par Europe 1 mais il n’a pas retrouvé son siège à la rentrée. A la station de la rue François-1er, « il y a une omerta » sur le sujet explique Nicolas Canteloup à Télé Loisirs qui raconte que ses patrons ignoraient qu’il allait aborder le sujet Morandini dans une de ses chroniques. « Ils étaient en régie et se sont dit : "Mais où va-t-il ?" C’est un sujet sensible. […] Les gens qui ont travaillé avec lui ne sont pas à l’aise. »

L’imitateur affirme ensuite avoir choisi d’évoquer le sujet car « [il] ne [pouvait] pas faire comme si de rien n’était ». « C’était compliqué, car on a été complices à l’antenne. Il fallait donc une certaine forme d’élégance », relate le comique. Le principal intéressé aurait apprécié le geste, confie Nicolas Canteloup en révélant qu’il avait reçu un SMS de Jean-Marc Morandini lui disant qu’il avait trouvé ça drôle.