« Cinq colonnes à la une », l'info d'hier toujours d'actualité

A. K. - ©2007 20 minutes

— 

Attention, un mythe se cache dans ce coffret. L'Institut national de l'audiovisuel vient d'éditer pour la première fois en DVD les archives de l'émission « Cinq colonnes à la une ». Silence, recueillement... L'émission des années 1960, qui a lancé le tournage caméra à l'épaule, est au grand reportage télé ce que les eaux sacrées du Gange sont à l'hindouisme.

« Le vendredi soir, jour de la diffusion, les cinémas se vidaient », raconte le journaliste Philippe Labro. Mais quarante ans après, le mythe ne va-il pas être un peu érodé ? « Cela n'a pas du tout vieilli, s'exclame Eliane Victor, ancienne de l'émission. Michèle Cotta, conseillère éditoriale, renchérit : « Les jeunes générations découvriront des portraits forts : Piaf, Montand. Et surtout, le film du temps qui passe. Dix ans durant lesquels la France a considérablement changé. » Du bidonville d'Aubervilliers, au portrait d'un petit épicier de Landerneau nommé Edouard Leclerc et (déjà) lancé dans la guerre aux prix, l'émission restitue effectivement avec virtuosité le pouls accéléré de la société.