Franceinfo: Les journalistes de la radio estiment que la chaîne de télé ternit leur image

MEDIAS Un tiers des journalistes, soit 59 personnes, de la radio publique ont signé une motion ce lundi...

20 Minutes avec AFP

— 

Dans les studios de la radio Franceinfo, le 26 août 2016.
Dans les studios de la radio Franceinfo, le 26 août 2016. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

« La rigueur est notre marque de fabrique. Nous n’acceptons pas de voir cette image ternie par la télé et par le site qui portent notre nom. » Cinquante-neuf journalistes, chefs de service et rédacteurs en chefs de la radio Franceinfo (ex-France Info) – soit le tiers des effectifs – ont signé ce lundi une motion dans laquelle ils accusent la nouvelle chaîne info de nuire à l’image de la station.

« La direction ne peut plus ignorer la déception, la colère, les inquiétudes de 59 journalistes de la rédaction », affirment-ils, en demandant des « garanties d’urgence », notamment sur la « cohérence éditoriale » entre les différentes antennes. Car ils déplorent des « contradictions » entre les informations données sur les trois médias (radio, Web et télé).

Ils exigent « un site Internet qui reflète [leur] travail »

Ainsi, samedi quand la chaîne de télé a annoncé « une prise d’otage en cours à Paris », elle a interrogé la cliente d’un salon de coiffure et lui a conseillé de « rester à l’abri », racontent les signataires. Or, il s’agissait d’une fausse alerte. « La radio n’a pas fait cette erreur parce qu’elle a pris le temps de vérifier l’information », soulignent les journalistes dans leur motion.

Ils réclament « un site Internet qui reflète enfin le travail de la radio dès cette semaine » et demandent par ailleurs l’ouverture de négociations sur l’encadrement de leur droit à l’image avant le 15 octobre.

La direction de la radio a fait savoir qu’elle était « au travail » sur ces questions mais la direction de la télévision franceinfo, n’a pas souhaité réagir.