Corée du Nord: L'Agence France presse ouvre un bureau à Pyongyang

MEDIAS L’AFP est, avec Associated Press, la seule agence de presse internationale installée dans ce pays où l’information est ultra-contrôlée…

20 Minutes avec AFP
Emmanuel Hoog, le PDG de l’Agence France presse (AFP), a inauguré le bureau permanent de l’agence à Pyongyang, le 6 septembre 2016.
Emmanuel Hoog, le PDG de l’Agence France presse (AFP), a inauguré le bureau permanent de l’agence à Pyongyang, le 6 septembre 2016. — Kim Won-Jin / AFP

Comment exercer son métier de journaliste dans l’un des pays où l’information est la plus contrôlée au monde ? On aura bientôt une réponse avec le retour d’expérience du bureau que l’ (AFP), a ouvert officiellement mardi à Pyongynang, en  .

Un photographe et un vidéaste nord-coréens

« L’AFP est attachée aux  qui font partie de ses valeurs fondatrices », a assuré le PDG de l’agence Emmanuel Hoog. En début d’année, l’AFP et l’agence de presse KCNA (Korean Central News Agency) ont signé un accord permettant cette implantation en Corée du Nord où très peu de médias étrangers sont présents. Associated Press (AP) est ainsi la seule autre agence de presse internationale à disposer d’un bureau permanent à Pyongyang.

Depuis cet été, un photographe et un vidéaste nord-coréens, formés par l’AFP, produisent des contenus, édités par l’AFP, sous la supervision de la direction régionale de l’agence en Asie. L’accord entre l’AFP et KCNA autorise aussi l’agence à envoyer régulièrement des équipes texte, photo et vidéo en Corée du Nord.