Franceinfo, BFM TV, LCI, iTélé... Les quatre chaînes d'info au banc d'essai

TELEVISION Depuis jeudi 20h et le lancement de Franceinfo sur le canal 27 de la TNT, les téléspectateurs pourront choisir entre quatre chaînes info et quatre manières de regarder l'info...

V. J. et F. B.

— 

Sur les plateaux d'iTélé, LCi, BFMTV et Franceinfo.
Sur les plateaux d'iTélé, LCi, BFMTV et Franceinfo. — iTélé - MATTHIEU ALEXANDRE / AFP - BFMTV - BERTRAND GUAY / AFP

Depuis jeudi soir à 20h, la TNT accueille une nouvelle d’info en continu - Franceinfo - sur le canal 27. La quatrième. Rien de moins. Déjà riche et concurrentiel avec BFM TV, iTELE et même LCI depuis le 5 avril, le marché devient un véritable casse-tête pour le téléspectateur. Où et comment regarder, « consommer » l’info ? 20 Minutes s’est plié les yeux en quatre (oui c’est possible) pour faire le point et compter les points dans trois catégories : les animateurs, la ligne éditoriale et le style de chaque chaîne.

  • Les animateurs

Franceinfo

Fabienne Sintes, Matteu Maestracci, Jean-Mathieu Pernin… là, comme ça, ces noms ne disent sûrement rien aux téléspectateurs. Et leurs visages ne les aideront pas beaucoup. Mais les auditeurs, eux, auront peut-être tilté. En effet, certains animateurs de la nouvelle chaîne info publique sont avant tout des voix, les voix de Radio France. A partir de ce jeudi, ils incarneront également l’information à l’écran, sur le canal 27 de la TNT. Un vrai défi pour Franceinfo face à Ruth Elkrief, Audrey Pulvar ou Yves Calvi, mais la chaîne peut compter sur les recrutements clés de Laurent Bignolas, Louis Laforge ou Myriam Bounafaa et les interventions de « stars » comme Jean-Michel Apathie ou Philippe Vandel.

LCI

Pour son passage au gratuit, la plus « vieille » chaîne info du PAF mise à la fois sur ses animateurs historiques et identifiés (Julien Arnaud, Bénedicte Le Chatelier, Damien Givelet, Audrey Crespo-Mara), mais également sur des recrutements à la fois générationnels et stars : le jeune François-Xavier Ménage quitte Capital pour la matinale de la chaîne, et l’emblématique Yves Calvi lâche C dans l’air pour un grand rendez-vous du soir.

BFM TV

On va pas se mentir. BMF TV existe depuis plus de dix ans, est « la première chaîne info de France », et pourtant à part Bourdin et Elkrief, difficile d’identifier, voire de différencier, ces animateurs. Karine de… Alain Ma…. Stéphanie de… Mais ils sont propres sur eux, incarnent l’info brut(e), se fondent dans le décor. Tellement bien qu’ils ne nous en voudront pas de ne pas toujours retenir leurs noms. Ah, Karine de Ménonville, voilà !

iTélé

A l’instar de l’esprit Canal, iTélé a également cherché à starifier son antenne, avec des noms comme Bruce Toussaint, Christine Ockrent, Léa Salamé, Audrey Pulvar, Laurence Ferrari… Ils sont d’ailleurs vraiment devenus des stars, et ont donc été débauchés par la concurrence. Pour faire face à cette fuite des talents, et malgré une obligation d’économies, la chaîne avait misé sur Jean-Marc Morandini pour cette rentrée. Oups.

>> Franceinfo: Le lancement de la chaîne info reporté de quelques heures

  • L’information

Franceinfo

Si vous êtes déjà branché sur France Info la radio, vous ne devriez pas être trop dépaysé avec Francinfo la chaîne TV. En effet, cette dernière reprend les animateurs, le ton, l’exhaustivité et y ajoute, ou plutôt pousse encore plus loin le ludique et le didactique, avec beaucoup de modules, d’infographies et de formats pensés pour le mobile et pouvant être consultés… sans le son.

LCI

A l’image des canapés orange trônant dans un coin du plateau, LCI a décidé de se poser (littéralement) et de prendre du temps, du recul, de la réflexion. En fait, le CSA lui a imposé de n’accorder qu’un tiers de son antenne au « hard news », pour aérer le marché déjà dense des chaînes d’info en continu. D’où la multiplication de magazines, la mise en avant de l’analyse et donc le recrutement d’Yves Calvi.

BFM TV

Dans son livre L’effet BFM, le journaliste Hubert Huertas écrit « [BFMTV, c’est] la vie saisie en direct, comme si vous y étiez, l’info plus vraie que nature, celle qui palpite et vous prend à la gorge. » Celle qui s’enorgueillit dans son slogan d’être « la première chaîne d’info de France » mise tout sur le hard news, l’actu chaude et ne rechigne devant aucun duplex. Souvent accusée de faire de « l’info spectacle » et de verser dans le sensationnalisme, la chaîne s’est inscrite dans le quotidien des Français. On ne compte plus le nombre d’écrans dans les brasseries et cafés qui sont branchés sur BFMTV en permanence. De là à alimenter les discours de cafés du commerce…

iTélé

Avant l’arrivée de LCI et franceinfo sur la TNT, sa principale concurrente était BFMTV. La chaîne du groupe Canal + aimait à revendiquer une dimension « qualitative » et son « exigence » quant au traitement de l’information. Mais, distancée au niveau des audiences, elle a aussi pris le rythme des duplex et des infos répétées en boucle. En juin, une partie de la rédaction a voté la grève pour dénoncer, entre autres « la présentation d’une grille de programmes sans ligne éditoriale claire ». Les journalistes redoutent aussi de voir les publi-reportages se multiplier à l’antenne. En attendant, iTélé apparaît surtout comme un « BFMTV light », dans tous les sens du terme.

>> A lire aussi : LCI devient une marque globale (ah et une chaine info aussi)

  • Le style

Franceinfo

Une caméra qui furète en plein milieu de la rédaction à France Télévisions, un studio plus classique et austère à Radio France… La volonté de la chaîne semble être de plonger le public au cœur du réacteur, en glissant sur le flux de l’info et en insistant sur sa dimension connectée (les écrans tactiles permettent de faire de la pédagogie, le live du site Internet apparaît dans un coin du décor…). « Ici, ce n’est pas Ken et Barbie, mais Lolo et Patou », a plaisanté Patrice Romedenne en conclusion de sa revue de presse face à Laurent Bignolas, ce jeudi. L’accent est en effet mis sur la décontraction, les costumes cravates seront rares à l’antenne. Clairement, la chaîne se distingue de ses concurrents.

LCI

La chaîne du groupe TF1 est arrivée fin août sur la TNT avec des décors tout neufs, lumineux et plutôt épurés. Dans un coin, un canapé orange est réservé aux chroniques légères et aux échanges entre journalistes. La convivialité est de mise. L’ensemble rappelle certains décors de chaînes info anglo-saxonnes. L’habillage, lui, évoque sans ambages celui des rendez-vous de l’info sur TF1.

BFM TV

Le bleu se décline sous tous les tons, parfois traversé d’orange. Deux couleurs emblématiques qui se retrouvent dans le logo, un cube en 3D et en mouvement dans le coin bas à gauche de l’écran. C’est l’une des nouveautés issues de la tentative de rajeunissement de l’habillage de la chaîne mis en place au printemps. Des canapés ont aussi fait leur apparition sur le plateau de la matinale. Sans doute pour donner une impression de convivialité sur une antenne accusée, par ses détracteurs, d’être anxiogène.

iTélé

La chaîne a osé la couleur jaune, qui ne correspond pas forcément aux codes couleurs traditionnels de l’info en continu. Le ton est plutôt détendu, quand l’actu le permet, et certains journalistes osent s’adresser petites vannes et private jokes. Cela donne l’impression que c’est surtout une cible jeune et urbaine qui est visée. Pour le reste, tout comme BFMTV, ce sont surtout des hommes et femmes troncs qui apparaissent à l’écran, une mise en scène des plus classiques. Là où elle se démarque de ses concurrentes, c’est avec son absence de canapé.