Affaire Morandini: L'animateur pointe du doigt l'« acharnement » des «Inrocks»

MORANDINI GATE En pleine tourmente médiatique, Jean-Marc Morandini a répondu sur son site Internet ce jeudi aux nouvelles allégations du magazine «Les Inrocks». Il a aussi évoqué sa situation avec son employeur, Europe 1…

Jérémy Vial

— 

Jean-Marc Morandini avait promis de "restaurer" son "honneur" de "Corse", lors d'une conférence de presse le 19 juillet 2016 à Paris
Jean-Marc Morandini avait promis de "restaurer" son "honneur" de "Corse", lors d'une conférence de presse le 19 juillet 2016 à Paris — GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP

Se dirige-t-on vers la fin du Morandini Gate ? Pas vraiment. Le protagoniste de ce qui est devenu au fil des semaines une « affaire » - il est notamment accusé d’avoir incité des jeunes comédiens à s’exhiber nus dans le cadre de la production d’une web-série -, Jean-Marc Morandini, s’est passablement agacé des informations relayées régulièrement à son égard par le magazine Les Inrocks.

Le présentateur de Crimes sur NRJ 12 en a profité pour égratigner le magazine, mais a tenu à préciser sa situation auprès d’Europe 1, où il anime depuis des années Le Grand direct des médias. Pour Les Inrocks, son éviction de la station de la rue François-1er se préparerait en coulisses.

Et c’est suite à cette énième information depuis la sortie de l’enquête à scandale révélée le 19 juillet dernier par le magazine que JMM s’est exprimé, via son site Internet, ce jeudi. Il reproche notamment aux Inrocks d’annoncer son départ d’Europe 1 et de préciser qu’il serait « complètement grillé » au sein de l’entreprise. « Une fois de plus, c’est totalement faux, a-t-il ajouté. Cet acharnement non dissimulé est insupportable ! ». La semaine passée, Jean-Marc Morandini avait indiqué se retirer « provisoirement » de la station.

Dans son papier publié ce jeudi matin, l’homme de médias s’interroge. « S’agit-il d’inventer chaque jour une nouvelle info bidon et la reprendre en boucle jusqu’à un acte désespéré ? C’est cela la mission que s’est donnée cette presse ? ». « J’avais pensé qu’après le déferlement de haine, d’insultes et d’insinuations pourries depuis 15 jours, les choses allaient se calmer. Mais non, ça continue encore et encore… », a-t-il écrit.

>> A lire aussi: Trois plaintes vont être déposées contre l'animateur

Clash avec Air France

Outre l’affaire des castings, Jean-Marc Morandini s’est « clashé » mercredi avec le community manager d’Air France. Son blog avait relayé une information avec une accroche qui a de quoi interpeller : « Incroyable : Air France-KLM a perdu 8.000 bagages à l’aéro­port d’Amster­dam en raison “d’un problème tech­nique” ! ».

Une tournure qui n’a pas plu au community manager de la compagnie aérienne. Ce dernier a répondu à l’animateur, via le compte offi­ciel Twitter des rela­tions presse d’Air France. « Arrê­tez de racon­ter n’importe quoi. Non, les bagages ne sont pas perdus mais retar­dés et en cours d’ache­mi­ne­ment aux clients. ». Un message qui n’a pas été du goût de JMM, qui réplique à son tour : « Si vous savez lire, c’est une info du Pari­sien. Mais c’est peut-être trop vous deman­der… ».

Le CM joue alors la carte de l’éthique journalistique. « A vous de véri­fier vos infos avant de publier. Mais c’est peut-être trop vous deman­der… » Le ton est donné mais Jean-Marc Moran­dini ne se démonte pas, au contraire : « Non seule­ment vous perdez les bagages, vous faites grève et vous donnez des leçons ! Vous êtes super. Vrai­ment belle image. » Un peu tendu JMM…