Europe 1: Samuel Etienne animera la très matinale «Europe bonjour»

MERCATO RADIO Outre « Questions pour un champion » en quotidienne sur France 3, Samuel Etienne sera aux commandes d'« Europe Bonjour », de 5 heures à 6 h 30, sur Europe 1…

Jérémy Vial

— 

Samuel Etienne, le nouveau présentateur de «Question pour un champion» sur France 3
Samuel Etienne, le nouveau présentateur de «Question pour un champion» sur France 3 — PJB/SIPA

En voilà un qui aura l’agenda chargé ! A l’instar de Jean-Marc Morandini ou encore de Cyril Hanouna la saison dernière, qui jonglaient entre la télévision et Europe 1, c’est au tour de Samuel Etienne d’avoir la double casquette. Le remplaçant de Julien Lepers à l’animation du programme phare de France 3 « Questions pour un champion » s’est vu confier la très matinale émission de la station de la rue François-1er, Europe bonjour.

Ainsi, Samuel Etienne accompagnera les auditeurs d’Europe 1, volatiles ces dernières saisons, de 5 heures à 6 heures 30. L’ancien présentateur du Soir 3 précédera l’une des dernières valeurs sûres de la station, Thomas Sotto, ancien de France 3 et qui est aux manettes de la matinale depuis quatre ans.

Samuel Etienne, pas le premier choix

A l’instar de son arrivée sur le jeu « Questions pour un champion », qu’il continuera à animer la saison prochaine, Samuel Etienne n’était pas le favori pour le poste. Ainsi, la direction d’Europe 1 avait pensé à Thomas Joubert, qui officiait en tant que chroniqueur la saison dernière sur le plateau du « Grand direct des médias », animé alors par Jean-Marc Morandini. Mais depuis, JMM, accusé d’avoir poussé des acteurs à s’exhiber et écarté « provisoirement » d’Europe après l’affaire, a laissé son fauteuil libre. Un poste qu’occupera donc Thomas Joubert, pressenti au départ pour précéder Thomas Sotto en matinale. Vous suivez ?

Dès lors, les responsables d’Europe 1 ont fait appel à Samuel Etienne. A 45 ans, le Breton dispose déjà d’une solide connaissance du monde de la radio. Ce dernier avait commencé sa carrière à Radio Nostalgie, avant d’officier à BFM, puis à RFI.