Affaire Morandini: «Je n’ai jamais essayé de le faire virer», affirme Marc-Olivier Fogiel

MÉDIAS Dans une interview accordée à « TéléObs », Marc-Olivier Fogiel revient sur les accusations portées à son encontre par Jean-Marc Morandini…

C.W.

— 

Marc-Olivier Fogiel à Roland Garros le 25 mai 2016
Marc-Olivier Fogiel à Roland Garros le 25 mai 2016 — NIVIERE/SIPA

L’annonce avait fait l’effet d’une bombe : Marc-Olivier Fogiel (et ses multiples complices), ferait chanter Jean-Marc Morandini. C’est en tout cas ce qu’a affirmé la « victime » de ce complot lors de sa conférence de presse à la mi-juillet, à la suite de l’affaire des castings dévoilée par lesInrocks. Interviewé par TéléObs, Marc-Olivier Fogiel a de nouveau récusé ces accusations et a réaffirmé sa volonté de porter plainte.

>> A lire aussi: Chantage, complot... Finalement, l'animateur a-t-il éclairci les choses?

« Ça fait au moins dix ans qu’il me cherche »

« Evidemment, je ne l’ai jamais fait chanter », déclare une fois encore l’animateur du Divan sur France 3. Il y a une semaine, Jean-Marc Morandini l’a accusé d’avoir monté de toutes pièces « l’affaire des castings » révélée par les Inrocks, qui a conduit à trois plaintes déposées ce mercredi pour « harcèlement sexuel » et « travail dissimulé ». « Un écran de fumée » pour camoufler le fond de l’histoire estime Marc-Olivier Fogiel, qui puise ses origines dans une vieille querelle. « Ça fait au moins dix ans qu’il me cherche […]. Depuis des années, je n’ai jamais voulu m’abaisser à répondre à ses attaques. J’ai bien compris son système qui consiste, grosso modo, à cibler différentes personnes, de façon à essayer de se hisser à leur hauteur », explique-t-il.

>> A lire aussi: Concept, nudité, audience... Qu'est-ce que la web série «Les Faucons»?

« Il s’est senti détrôné et a nourri une espèce d’aigreur »

L’inimitié – et le terme est faible — entre les deux animateurs remonterait à l’époque où Marc-Olivier Fogiel est arrivé sur Europe 1 : « Je suis arrivé à Europe 1 avec Alexandre Bompard, la station était convalescente, il y était tout puissant […] Alexandre a mis les choses en ordre, remis la maison en route. Je faisais la matinale, donc de l’info, et tous les arbitrages étaient faits en faveur de la matinale – non pas parce que c’était moi mais parce que c’était la logique. » Des choix que n’aurait pas appréciés Morandini. « Il s’est senti détrôné et a nourri une espèce d’aigreur et de jalousie qu’il illustre aujourd’hui de façon pathétique. »

Un euro symbolique

Marc-Olivier Fogiel a-t-il par la suite tenté d’évincer Jean-Marc Morandini ? « Je n’ai, bien entendu, jamais essayé de le faire virer », dément l’animateur. « D’ailleurs, quand un des dirigeants d’Europe 1 m’a dit : "Je crois que je vais le sortir, il ne cadre pas avec la station en termes d’image", je lui ai répondu : "Ecoute, tu fais ce que tu veux mais c’est un bon professionnel des médias." »

Concernant l’affaire qui les oppose aujourd’hui, Marc-Olivier Fogiel réaffirme sa volonté de poursuivre le présentateur. « Je vais évidemment porter plainte mais je laisse d’abord la justice lui demander des comptes sur le fond -qu’il essaye de ne pas traiter – je me contenterai ensuite de réclamer un euro symbolique pour la diffamation dont je fais l’objet », déclare-t-il.