Morandini vs Fogiel: Mais au fait, pourquoi les deux animateurs ne peuvent pas se supporter?

RIVALITE Mardi 19 juillet lors de sa conférence de presse, Jean-Marc Morandini n'a pas caché son inimitié pour Marc-Olivier Fogiel...

Claire Barrois
— 
Jean-Marc Morandini brandissant une photo de Marc-Olivier Fogiel durant sa conférence de presse, mardi 19 juillet.
Jean-Marc Morandini brandissant une photo de Marc-Olivier Fogiel durant sa conférence de presse, mardi 19 juillet. — G Van der Hasselt / AFP

Jean-Marc Morandini et Marc-Olivier Fogiel se détestent. C’est officiel depuis les déclarations de l’animateur de NRJ 12, mardi 19 juillet en conférence de presse. Il a notamment affirmé à l’intention de Marc-Olivier Fogiel : « Maintenant tu as dépassé les bornes, tu me cherches tu me trouveras, au-delà de ce que tu imagines. » Mais d’où vient la haine qui a cours entre les deux animateurs ?

>> A lire aussi : La guerre est déclarée entre Morandini, Fogiel et Delormeau

Une querelle ancienne

Le 20 octobre 2015, sur le plateau de Touche pas à mon poste, lorsqu’Isabelle Morini-Bosc demande à Morandini le nom de la personne qu’il déteste le plus dans les médias, ce dernier répond que c’est Marc-Olivier Fogiel. « On a eu des moments tendus, il n’a pas toujours été très sympa avec moi, explique-t-il. En particulier quand il est venu à Europe 1 où il a très souvent essayé de me faire virer pendant les deux ans où il était là [entre 2008 et 2011]. » Une petite phrase qui confirmait ce qu’il avait dit en juin 2015 sur le plateau de La Médiasphère de LCI.

 

Mais, sur l’origine de leur antipathie, difficile d’en savoir plus. Contacté par 20 Minutes, Marc-Olivier Fogiel refuse de s’exprimer, estimant avoir déjà tout dit au Parisien et via son compte Twitter.

Une augmentation des piques en 2016

Les attaques par émissions interposées reprennent sur LCI, le 27 mars 2016, quand Christophe Beaugrand rappelle à Marc-Olivier Fogiel les critiques que Morandini a formulées à son égard. « Je ne sais pas qui c’est », réagit l’animateur de RTL. Avant d’ajouter : « Ce n’est pas mon copain mais ce n’est pas mon ennemi. Je m’en fous surtout. Je n’ai aucune animosité contre Jean-Marc Morandini et aucune amitié non plus. »

Pas de repos pour l’inimitié. Dans une interview à VSD donnée en mai, Jean-Marc Morandini en remet une couche sur Fogiel en déclarant : « C’est vrai, y a des gens avec qui je m’entends pas. Fogiel, par exemple. » Avant d’ajouter : « Jamais je n’irai m’allonger sur le divan de Fogiel, pas besoin de psychiatre, ça va, pas de choses à régler. De toute façon, je ne l’aime pas. »

Matthieu Delormeau également dans le collimateur

Dans ses attaques, comme ce fut le cas hier, Jean-Marc Morandini vise aussi Matthieu Delormeau. En février, sur le plateau de « Touche pas à mon poste », il avait notamment balancé : « Je pourrais jouer et dire "Matthieu je t’adore", mais non ». Ce à quoi le chroniqueur avait répondu, le lendemain : « Je ne sais vraiment pas pourquoi il m’en veut à ce point-là. […] C’est de la haine. Tous les matins, il en met une sur moi. Je ne sais pas pourquoi et c’est pour ça que je n’avais aucun problème à me réconcilier puisque je n’ai rien contre lui, ce n’est pas mon ennemi du tout. Il m’a fait démarrer, on s’est bien entendu… »

A l'origine, de multiples brouilles, qui semblent sans importance, mais s’accumulent, et dont la première, comme avec Marc-Olivier Fogiel, remonterait à 2008. Selon Matthieu Delormeau, cette hostilité à son endroit serait surtout due à ses liens avec Marc-Olivier Fogiel. Et de réagir en affirmant qu’il ne va pas « arrêter d’être ami avec lui parce que Jean-Marc ne l’aime pas. C’est étonnant et démesuré. » Désormais, à coup de tweets interposés, chacun y va de sa petite pique.

Silence radio dans l’entourage des principaux concernés

Visiblement, l’histoire entre Jean-Marc Morandini, Marc-Olivier Fogiel et Matthieu Delormeau ne s’arrêtera pas là. Jean-Marc Morandini publiait ce mercredi matin la mise en demeure envoyée par son avocate à Marc-Olivier Fogiel sur des tweets jugés « insultants ». Mais son conseil n’a pas souhaité répondre aux questions de 20 Minutes.

Idem pour Christophe Beaugrand, qui a pourtant commencé à la radio avec Jean-Marc Morandini et travaille désormais sur RTL, comme Marc-Olivier Fogiel. « Je n’ai aucune déclaration à faire sur cette affaire », nous a-t-il répondu. Les jours prochains pourraient néanmoins donner lieu à de nouvelles révélations.