Les jeunes aiment toujours lire, mais ils préfèrent surtout la télé et le Web

ETUDE Le temps que les 7-19 ans consacrent à la lecture ne fait pas le poids face à la télé et Internet, selon une étude dévoilée ce mardi par le Centre national du livre (CNL)…

20 Minutes avec AFP

— 

Un enfant lit un livre au Salon de la littérature jeunesse de Montreuil, en 2014.
Un enfant lit un livre au Salon de la littérature jeunesse de Montreuil, en 2014. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Les écrans, fossoyeurs du livre ? Face au succès des télévisions, smartphones et tablettes, le débat fait rage. Et pourtant, la lecture reste bien ancrée dans les habitudes des jeunes générations, selon une étude réalisée par l’institut Ipsos publiée ce mardi par le Centre national du livre (CNL)*.

68 % des jeunes lisent au moins une fois par semaine

Si 89 % des jeunes lisent parce qu’ils y sont obligés (école), ils sont 78 % à lire « par goût personnel ». Les filles sont plus nombreuses que les garçons dans ce cas (87 % contre 70 %), mais les garçons lisent plus de livres que les filles, d’où un nombre de livres lus sensiblement équivalent quel que soit le sexe, note l’étude.

En moyenne, les jeunes lisent chaque trimestre quatre livres dans le cadre de leurs loisirs et deux pour l’école. 68 % des jeunes lisent au moins une fois par semaine et 28 % lisent tous les jours ou presque.

Une pratique qui diminue avec l’âge (et le manque de temps)

C’est avec l’âge que le taux de lecture et le nombre de livres lus pour les loisirs diminuent. Ainsi, 90 % des 7-11 ans lisent des livres dans le cadre de leurs loisirs, mais ils ne sont plus que 74 % chez les 11-15 ans (collégiens) et 69 % au-delà. Cette baisse touche surtout les garçons.

>> A lire aussi : Transmettre le plaisir de lire aux enfants en sept conseils

Appréciée, la lecture n’est cependant pas l’activité préférée des jeunes. La télé, les jeux vidéo, les amis, la musique, le sport et Internet passent avant. Mais, insiste l’étude, ce n’est pas le manque d’intérêt pour la lecture qui constitue un frein. C’est simplement que les jeunes manquent de temps pour lire. Les jeunes consacrent en moyenne trois heures par semaine à la lecture (contre 7 h 30 par semaine à la télévision et 8 heures à Internet). Cependant, même s’ils lisent moins, 70 % des jeunes déclarent aimer lire. Seuls 4 % affirment détester la lecture.

>> A lire aussi : Sédentarité des enfants: «Parents, proscrivez la télévision dans les chambres»

Que lisent les jeunes ? Harry Potter est le livre préféré des filles et des garçons dans toutes les tranches d’âge. 6 % des lecteurs l’ont cité comme étant le livre qu’il préfère, devant Titeuf, Astérix, La Cabane magique et Hunger Games.

>> A lire aussi : Sept conseils de Daniel Pennac aux parents d'enfants qui n'aiment pas lire

Une pratique « héréditaire »

L’étude souligne aussi que l’environnement familial infléchit fortement les pratiques de lecture. Ainsi, les plus grands lecteurs sont ceux qui vivent dans un foyer où les parents sont de grands lecteurs et leur ont raconté des histoires quand ils étaient petits, ceux dont les parents contrôlent Internet (temps passé, sites visités…), ceux dont les parents ont un niveau d’étude et des revenus élevés, ceux enfin qui vivent dans un foyer où il y a des livres.

A l’inverse, la présence d’une télé dans la chambre de l’enfant, l’absence de carte de bibliothèque ou de livres au foyer et la fréquentation assidue d’Internet (plus de 12 heures par semaine) jouent en défaveur de la lecture.

* Etude réalisée auprès d’un échantillon de 1 500 jeunes âgés de 7 à 19 ans entre le 25 mai et le 1er juin 2016.