Un journal autrichien s'attaque aux commentaires anti-migrants

RACISME Le journal autrichien « Kurier » a porté plainte contre un message posté sur sa page Facebook pour souhaiter la noyade de jeunes réfugiés apprenant à nager en Autriche…

20 Minutes avec AFP

— 

Le journal «Kurier» a porté plainte contre un message posté sur sa page Facebook pour souhaiter la noyade de jeunes réfugiés apprenant à nager en Autriche
Le journal «Kurier» a porté plainte contre un message posté sur sa page Facebook pour souhaiter la noyade de jeunes réfugiés apprenant à nager en Autriche — Capture d'écran Kurier.at

Kurier, l’un des principaux quotidiens autrichiens, confronté à une multiplication de commentaires xénophobes, a porté plainte contre un message posté sur sa page Facebook pour souhaiter la noyade de jeunes réfugiés apprenant à nager en Autriche.

Le journal a expliqué ce vendredi avoir déjà signalé à la justice des messages haineux envoyés sur son site internet ou via le courrier des lecteurs mais jamais encore de commentaires laissés sur sa page Facebook.

>> A lire aussi: Présidentielle en Autriche: Malgré la défaite de l'extrême droite, c'est «un coup de semonce»

« Une tempête d’insultes »

Le quotidien dit constater sur son compte « toujours plus de messages qui ne sont pas simplement méprisants pour la dignité humaine mais sont passibles de poursuites ». Des « milliers de messages » doivent chaque jour être effacés par les modérateurs du site, explique Kurier.

Le journal centriste avait relayé cette semaine l’initiative de maîtres-nageurs qui proposent des cours de natation gratuits à de jeunes demandeurs d’asile en Carinthie, dans le sud de l’Autriche.

Kurier avait également fait état de la « tempête d’insultes » suscitée par cette initiative dans la presse régionale. Une vitre du véhicule des maîtres-nageurs avait été brisée.

« Qu’ils se noient ! » avait commenté un lecteur sur le site du Kurier après le récit de ces incidents.

Augmentation des délits racistes

Les délits racistes recensés par la police ont augmenté de moitié en Autriche durant l’année 2015, au cours de laquelle le pays a été en première ligne des flux migratoires.

Jeudi, des membres d’un groupuscule d’extrême droite de la mouvance identitaire ont interrompu un cours à l’université de Klagenfurt, capitale de la Carinthie, pour déclamer des slogans racistes.

Un foyer de demandeurs d’asile en construction a été détruit la semaine dernière par un incendie volontaire dans le nord du pays, une première en Autriche à la différence de l’Allemagne où les délits contre des foyers ont été nombreux.

90.000 demandeurs d’asile en Autriche

L’Autriche a accueilli l’an passé quelque 90.000 demandeurs d’asile, soit plus de 1 % de sa population. La poussée migratoire alimente le vote protestataire dans ce pays de 8,7 millions d’habitants, où le candidat du parti d’extrême droite FPÖ, Norbert Hofer, a recueilli 49,7 % des suffrages au second tour de la présidentielle le 22 mai, face à l’écologiste Alexander Van der Bellen.

A l’automne 2015, le quotidien allemand Bild  avait publié sur deux pages des messages anti-migrants postés par des internautes sur Facebook, appelant les autorités à les poursuivre. Tout comme le quotidien Nord Littoral, qui lui avait décidé de publier certains messages haineux, en ne cachant pas l’identité de leurs auteurs.