PDG de M6: «Mon salaire d'1,4 million, ce n'est pas énorme»

REMUNERATION Nicolas de Tavernost, PDG du groupe M6, est opposé à un plafonnement du salaire des patrons…

A.Che. avec AFP

— 

Le président de M6, Nicolas Tavernost
Le président de M6, Nicolas Tavernost — NIVIERE/SIPA

1,4 million d’euros ? Un salaire « pas énorme », s’est défendu Nicolas de Tavernost, patron du groupe M6, au micro de France Inter ce mercredi matin. Selon lui, il n’est pas « le mieux payé du groupe ».

Le patron en a profité pour avancer que « quelques footballeurs sont bien mieux payés ». En pleine polémique sur la rémunération des salaires des grands patrons, Carlos Tavares, dirigeant de PSA, avait quant à lui déclaré début mai : « Je me considère comme un joueur de football. »

Nicolas de Tavernost en a profité pour se prononcer contre le plafonnement du salaire des patrons, suite à la proposition de responsables politiques de limiter la rémunération à 100 fois le smic. « Je crois à la liberté des actionnaires, ce sont eux qui fixent la rémunération des patrons, c’est à eux de décider », a expliqué le patron du groupe M6. Avant d’ajouter : « Il faut être transparent. »

M6 « se porte bien »

Le patron a déclaré que la chaîne « se porte bien ». En mai, M6 est repassé au-dessus des 10 % de part d’audience. Le groupe télé est celui qui a « le plus progressé » sur la période.

En prévision de l’Euro 2016, « les choses vont bien se passer aussi » en juin, a estimé Nicolas de Tavernost. Interrogé sur la diffusion de la finale de la compétition de football sur M6, il a précisé qu’il ne s’agirait pas forcément d’une opération rentable pour la chaîne au regard du coût des droits sportifs. « Le sport en général n’est pas bon pour le porte-monnaie » d’une chaîne de télé, a-t-il affirmé. Mais cette opération profite à la marque M6.