INA: Le train de vie professionnel de Mathieu Gallet (encore) épinglé

TRANSPARENCE Les dépenses de l’actuel PDG de Radio France lorsqu’il était à la tête de l’INA sont de nouveau dans le viseur de la Cour des comptes…

O. P.-V.
— 
Le PDG de Radio France Mathieu Gallet en octobre 2014.
Le PDG de Radio France Mathieu Gallet en octobre 2014. — VINCENT WARTNER/SIPA

Il y a eu les rénovations coûteuses de ses bureaux successifs à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) puis à Radio France, ou encore l’embauche faramineuse et sans appel d’offres d’un conseiller en communication quand il a pris la tête du service public radiophonique, en 2014.

>> A lire aussi : Mathieu Gallet dans le collimateur de Bercy pour des contrats «irréguliers»

Cette fois, c’est le train de vie professionnel de Mathieu Gallet, lorsqu’il présidait l’INA, qui est dans le viseur de la Cour des comptes, comme celui de sa successeure Agnes Saal l’avait été récemment. Les dépenses de l’actuel PDG de Radio France sont pointées dans un pré-rapport consacré à la gestion de l’établissement public de 2007 à 2014, auquel Mediapart a eu accès.

>> A lire aussi : Frais de taxi à l'INA: Agnès Saal jugée pour ses factures astronomiques

Hôtels de luxe et restaurants étoilés

« Monsieur Gallet a parfois séjourné dans des hôtels de grand standing voire de luxe », souligne l’autorité, évoquant notamment « une chambre au Carlton de Cannes à 660 euros la nuit » et une autre à 420 euros « à l’hôtel de Paris à Biarritz ». Les « frais de réception » remboursés à l’ancien président de l’INA ont atteint, entre 2012 et avril 2014, 61.063 euros, soit plus de 2300 euros en moyenne par mois.

Enfin, certains « frais de bouche » ont fait tiquer la Cour des comptes, en particulier deux repas gastronomiques : l’un au Plaza Athénée en novembre 2011, 187 euros pour deux personnes, l’autre en mars 2012 au restaurant Taillevent, deux étoiles Michelin, pour 614 euros. Mediapart précise qu’en théorie, les remboursements sont de 30 euros maximum par personne à l’INA.

Le rapport définitif de la Cour des comptes doit être rendu cet été, après réponse par écrit de Mathieu Gallet vis-à-vis des points sur lesquels sa gestion de l’argent publique est mise en cause.

>> A lire aussi : Mathieu Gallet a dépensé plus d'un million d'euros à l'INA