Mediawan, le géant des médias version Pigasse-Niel-Capton

ECONOMIE Les trois associés souhaiteraient racheter un média européen de poids qui sera le point d’ancrage de leur amibitieux groupe spécialisé dans les contenus...

20 Minutes avec agence

— 

Xavier Niel, patron de Free, lors d'une conférence de presse à Paris, le 26 mats 2013
Xavier Niel, patron de Free, lors d'une conférence de presse à Paris, le 26 mats 2013 — Lionel Bonaventure AFP

Le banquier Matthieu Pigasse, le fondateur de Free Xavier Niel et le producteur Pierre-Antoine Capton ont créé, mardi, Mediawan, entité destinée, selon eux, à « devenir un géant des contenus médias ». Comment ? En suivant une stratégie d’achats de sociétés que les hommes d’affaire sont en train de définir.

D’autres investisseurs sont les bienvenus

Le trio, qui a investi un total près de 7 millions d’euros dans Mediawan, annonce aujourd’hui que d’autres investisseurs sont les bienvenus. Avec un ticket d’entrée à un million d’euros minimum, les volontaires ont jusqu’au 20 avril prochain pour entrer dans le capital de Mediawan.

>> A lire aussi : Niel, Pigasse et Capton créent un fonds pour acheter des médias

Et le temps presse, puisque la société des trois entrepreneurs français, qui devraient détenir 20 % des parts, est une SPAC (Special Purpose Acquisition Company). Née l’an dernier, elle sera automatiquement dissoute dans deux ans si elle n’a pas réalisé des achats à hauteur de 75 % de l’apport total de ses investisseurs.

Viser des sociétés valorisées à près d’1,5 milliard d’euros

Comme l’indique Le Point, Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre-Antoine Capton ne devraient toutefois pas attendre aussi longtemps pour réaliser leurs premières acquisitions. Des rapprochements seraient déjà à l’agenda de la fin de l’année 2016.

Avec au minimum 250 millions d’euros levés sous la forme de 25 millions d’actions (au prix initial de 10 euros chacune) et des conditions financières permettant de viser des sociétés valorisées à près d’1,5 milliard d’euros, Mediawan, dont le conseil de surveillance est présidé par Pierre Bergé, peut voir grand.

>> A lire aussi : Le trio Niel-Bergé-Pigasse va acquérir la majorité du Nouvel Observateur

Selon Le Figaro, la cible idéale des trois associés devrait être « une entité européenne déjà active » dans le « domaine des contenus » et « propriétaire de marques » médias reconnues. Une cible qui sera le point d’ancrage de la construction de leur groupe européen plus ambitieux spécialisé dans les contenus.

En revanche, les secteurs de la presse et des télécoms seront soigneusement évités pour ne pas marcher sur les plates-bandes des autres activités séparées des trois fondateurs de Mediawan. Reste alors la production audiovisuelle.

>> A lire aussi : Matthieu Pigasse a finalisé le rachat de Radio Nova